Sélectionner une page

Pegasus. Les 14 trucs que vous ne saviez pas.

Par la rédaction. Photos © Nike

En 1983, Nike lance la Pegasus, une chaussure de course à pied pour tout le monde dont le design était sensé représenter le mouvement, la vitesse et une certaine façon de voler. 35 ans après, que reste-t-il ?

Nike Pegasus 1983 - 2018
Nike Pegasus 1983 - 2018
Nike Pegasus 1983 - 2018
Nike Pegasus 1983 - 2018
Les photos précédentes montrent les chaussures Air Pegasus ACG de 1988, Air Pegasus AT de 1991, Air Pegasus Racer de 1991 et enfin la Pegasus pour enfant, la Air Pegasus Native de 1996.

Voici déjà une première info : les 10 coureurs qui s’entraînent aujourd’hui en Pegasus sont :
Joan Benoit Samuelson
Matthew Centrowtiz
Timothy Cheruiyot
Amy Cragg
​Lelisa Desisa​​
Evan Jager
Geoffrey Kamworor
Eliud Kipchoge​​
Faith Kipyegon
Bernard Lagat

Nike Pegasus 1983 - 2018
Nike Pegasus 1983 - 2018

En 35 ans donc, on imagine bien que la chaussure a subi nombre de modifications. Bien qu’elle ait connue un succès populaire inestimable, et inégalée, elle n’a pas toujours été la chaussure préférée des coureurs et la chaussure n°1 de course à pied de chez Nike. Voici donc 14 trucs que vous ne savez sans doute pas sur la Pegasus.

 

1/ La Pegasus est aujourd’hui LA chaussure de running de chez Nike qui a été la plus vendue au monde.

2/ Mark Parker, l’actuel Chairman, President et CEO de Nike a fait partie de l’équipe de design qui a conçu la première Pegasus. A l’époque, il occupait déjà un poste important dans la design team : manager of advanced product designs and the director of design concepts and engineering.

3/ La pegasus a été la première chaussure à posséder un « Air wedge » c’est à dire un coussin d’air indépendant qui, selon la publicité d’un catalogue de Nike datant de la fin de l’année1982, « améliore l’absorption des chocs de 12% par rapport à l’EVA classique. Nike avait d’ailleurs commencé à appeler la chaussure l’Air Wedge Trainer.

4/ En 1987, devant le succès de la chaussure, Nike lance un modèle pour enfant.

5/ L’Air n’est rendue visible dans la semelle qu’en 1996.

Nike Pegasus 1983 - 2018

6/ Le fondateur de Nike, Phil Knight porte certainement une paire de Pegasus noire en ce moment même. C’est un grand fan du modèle.

7/ En 1988, Nike ACG, la branche outdoor de Nike sort la Air Pegasus ACG, un modèle en cuir synthétique sensé apporter chaleur et imperméabilité au coureur. Les prémisses des chaussures de trail en sorte…

8/ En 1991, Nike sort la Air Pegasus A/T. Même chose.

9/ Toujours en 1991, Nike lance la Air Pegasus Racer, une Pegasus allégée pour la compétition. Elle pesait 218g contre 283,5g du même modèle plus classique.

10/ En 2017, il y a l’Air Zoom Pegasus Mo Farah en hommage au coureur anglais qui vit à l’époque tout près du headquarter américain de Nike.

11/ En 1997, la chaussure s’arrête. Elle est renommée l’Arma en 1998 mais revient sous son nom d’origine en 2000. C’est l’Air Pegasus 2000, dessinée par un designer de l’Air Max Plus, Sean McDowell, sous la nouvelle collection Bowerman destinée aux coureurs à pieds par les coureurs à pieds.

12/ En 2004 et pour la première fois, un modèle femme est lancé. Mais ce n’est qu’en 2006 que la chaussure prend vraiment en compte la forme anatomique du pied féminin. En 2018, l’amorti est également pour la première fois « gender specific ».

13/ C’est la première chaussure qui n’est pas une chaussure de basketball à intégrer la technologie FlyEase.

14/ Le modèle 2018 s’inspire librement de la Zoom Vaporfly 4% avec un Zoom Airbag. Pour la petite histoire, et pour démontrer qu’un Airbag pouvait être plié comme la plaque de carbone qui se trouve dans la semelle intermédiaire de la Zoom Vaporfly 4%, un designer fait chauffer un Airbag dans son micro-onde et l’enroule ensuite autour d’un mug. Véridique.

Nike Pegasus 1983 - 2018
Nike Pegasus 1983 - 2018

Le modèle 2018 qui sort en juin a bénéficié des remarques de Mo Farah. Le mesh et la tige ne changent pas et la semelle intermédiaire est encore et toujours un mix entre Nike Zoom Air et mousse amortissante. Mais : la languette a été améliorée pour mettre et enlever la chaussure plus facilement. Les passants de lacets les plus bas ont été repositionnés pour offrir encore plus de souplesse à l’avant-pied. Le collier (autour de la cheville) met moins de pression sur le tendon d’Achille. La coupe de la semelle au talon a été re-dessinée pour un contact au sol privilégié et un look plus moderne. L’air de la semelle ne fait plus qu’un seul « Airbag » au lieu de deux sur les modèles précédents. C’est l’influence directe de la Zoom Vaporfly 4% et de sa plaque de carbone.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This