Sélectionner une page

Adoptez le « WildinisM »

Par la rédaction. Photos © Robin des montagnes et Altra®

L’association Robin des montagnes, créée par une poignée de passionnés et présidée par un ultra-trailer qu’on connaît bien, Cyril Cointre,  souhaite sensibiliser les différents acteurs du sport nature à une approche plus responsable, autonome et durable. Ça existe déjà pour les sports de glisse estivaux avec Surfrider foundation (www.surfrider.eu) et les pratiquants 100% montagnards avec Mountain Widerness (mountainwilderness.fr) mais ça manquait clairement dans la course à pied et notre trail running adoré – qui ne se définit d’ailleurs absolument pas comme une pratique montagnarde exclusive. Comme quoi y’a pas que Patagonia dans la vie ! Même nous on en doutait….Good job guys !!! #proudofyou

Wildinism

WildinisM

« Nous ne souhaitons en aucun cas être arbitre ni donner des leçons » nous a affirmé Cyril Cointre . Il ajoute : « Nous n’en avons ni la légitimité ni les ressources. À notre modeste niveau, nous souhaitons juste essayer de mobiliser notre communauté à réduire son impact environnemental ». Avouez que c’est une bonne initiative.  Ce projet global nommé « WildinisM » se décompose (pour l’instant) en 3 actions distinctes mais totalement liées :

Wildinism
Wildinism

Première action : Steps To Nature – Pour les organisateurs et pratiquants

Sous forme d’une charte et de propositions simples, WildinisM propose aux organisateurs de courses Nature ainsi qu’aux pratiquants d’échanger sur des thématiques environnementales.
A noter que quelques organisations pionnières en France accompagnent déjà le mouvement  comme le Défi de l’Oisans, le Corsica Raid, le Lozere Trail, le Raid des Dentelles, le Trail des Poilus ou encore la MaXi-Race. Des organisations étrangères ont aussi déjà adhéré au concept comme Pure Adventure, organisateurs entre autres de la SkyRun, le plus ancien trail d’Afrique du Sud ou encore l’organisateur de multiples événements outdoor en Equateur nommé Proyecto Aventura.

Wildinism

7 « pas » principaux sont ainsi mis en avant pour l’instant

1) Réduction carbone = prise en charge des transports collectifs ou « récompenses » (cadeaux ou réductions) pour inciter les participants à leur utilisation

Notre avis : Très bonne initiative mais difficile à mettre en place car les mentalités font facilement de la résistance dans ce domaine.

2) Supports Events réutilisables = réduire les ustensiles plastiques jetables et prioriser ceux recyclables et réutilisables voir un pack commun qui tourne entre les épreuves

Notre avis : Indispensable ! Facile à mettre en place.

3) Objectif zéro déchets = Equipe de nettoyage avant et après la course, sensibilisation des coureurs, recyclage des chaussures usagées, braderie de matériels d’occasion…

Notre avis : Indispensable ! Relativement simple à mettre en place.

4) Pas de balisage = retour aux origines de l’outdoor à savoir s’orienter un minimum.

Notre avis : Ouch ! Ça va en dérouter plus d’un !

5) Assistance et suivi limités = accroître l’autonomie des participants en réduisant les aides extérieures et l’impact écologique lié

Notre avis : Même chose. Ça va en dérouter plus d’un car beaucoup de trailers imaginent qu’ils sont en ville et que le prix du dossard inclut une assistance du même type. Ce qui est bien entendu un leurre.

6) Prestataires et production locale = Très bonne initiative et relativement simple à mettre en place. Il faut là encore faire évoluer les mentalités dans ce domaine.

7) Ravitaillement bio et local = l’alimentation est la base d’une pratique saine et du respect de la nature.

Notre avis : Tout à fait d’accord !

Wildinism

Le sport comme outil d’éducation environnemental

Conscients que certaines de ses thématiques seront parfois compliquées/coûteuses à mettre en place, nous encourageons les organisateurs à progresser chaque année avec des actions sur minimum 4 « steps » pour adhérer à la charte STN. Chaque pas est le bienvenu ! Il va sans dire que nous espérons voir les pratiquants suivre au maximum ses pas pour la nature tout au long de l’année et nous encourageons également les tentatives de « records » à s’effectuer en autonomie totale pour l’équité, l’environnement et l’exemplarité. Une boite à idées ouverte est également mise à disposition pour que chacun puisse partager son expérience et profiter des trucs et astuces de tous.
Plus d’informations sur la charte Steps To Nature sur : www.wildinism.com

Wildinism
Wildinism

Deuxième action : Maxi-Wild – pour les aventuriers et montagnards.

Become a « wildinist » comme ils disent ! Novatrice ou plutôt « originelle », la Maxi-Wild  (1ère semaine de septembre) se veut un rassemblement international et environnemental pour les amoureux de la montagne avec la mise en application des 7 steps de la charte Steps To Nature. Chaque pas effectué, goutte de sueur versée et calorie dépensée sera valorisé en donation pour la nature. « La montagne nous offre le décor, à nous d’écrire l’histoire qui va avec… » disent-ils. On est d’accord. S’il ne s’agit pas d’une compétition, la notion de défi sera omniprésente avec un challenge mondial en autonomie totale via un suivi live interconnecté entre les « cordées » ou qu’elles se trouvent sur la planète.

Wildinism
Wildinism

Le concept de la Maxi-Wild Earth est d’effectuer sans assistance et en équipe le plus de km+* possible durant 100h ou 24h (selon la formule choisie) et en progression libre (non-stop ou par étape) à travers quelques-unes des plus belles et sauvages chaines montagneuses du monde.

*km+= Kilomètres + centaines de mètres de dénivelé. Exemple 400 km et 26000 m de D+ = 660 km+. Facile non ?

Original

Grace un départ fixé à une date et horaire GMT identique pour tous les participants, il sera possible de suivre et comparer l’évolution des équipes en live sur une plateforme dédiée avec la diffusion en simultané de photos et vidéos. Une formule  Maxi-Wild Summit est également proposée aux randonneurs, grimpeurs ou alpinistes en les encourageant durant cette « Maxi-Wild Week » à gravir 1 ou plusieurs sommets de leur choix pour cumuler cette fois des MD+ (mètres de dénivelé positif) « pour la nature ».

Wildinism

Quelques exemples de terrains de jeux proposés

Notez que la liste non exhaustive car les participants auront la possibilité de tracer leur propre parcours :

1) Les tours des Ecrins et Queyras / Mt Blanc / Vallée d’Aoste / Rocky Moutains
2) La traversée  de Drakensberg / Sierra Nevada / Réunion / Japan Alps / Corse…
3) Les sommets de 500-1000-2000-4000-6000-8000m… à chacun son sommet !

Ce nouveau format d’aventures s’adresse autant aux Ultra-Trailers ou Raideurs qu’aux montagnards souhaitant se lancer un défi on ne peut plus sauvage et s’engager pour l’environnement. Inscription et suivi (prêt de GPS haut de gamme) 100% gratuits mais les « cordées » devront convertir chacun de leur km + ou m D + effectués en donation. Une liste d’associations est proposée sur www.wildinism.com mais chaque équipe pourra choisir son don pour la nature et proposer la mise en avant de celui-ci.

 

Wildinism

Les entreprises ou mécènes pourront également s’engager pour l’environnement

à travers la Maxi-Wild en valorisant les efforts de (tous les) participants sur la base km + ou m D+  de leur souhait. « Nous espérons à terme encourager les « wildinist » à suivre au maximum les recommandations de la charte et pourquoi pas (faire) valoriser pour la nature leurs « exploits » tout au long de l’année. » conclut encore Cyril Cointre.  Plus d’informations sur www.maxi-wild.com

Wildinism

Troisième action : 1% for the Mountains – pour les entreprises / mécènes

Objectif : encourager les principaux acteurs économiques de la montagne à participer à la protection de notre terrain de jeu et au développement durable de leurs activités. Parmi les derniers espaces de liberté pour bon nombre d’espèces sauvages et amoureux de l’Outdoor, les montagnes sont avant tout un environnement fragile. WildinisM incite les principaux acteurs du milieu montagnard (organisateurs, marques outdoor, collectivités…) à œuvrer financièrement « pour les montagnes et la vie sauvage » à hauteur symbolique d’environ 1% du CA réalisé chaque année. Chaque entreprise ou mécène est libre de verser directement à :

L’association de son choix (une liste non exhaustive disponible sur notre site…)

Des actions concrètes de protection/réhabilitation du territoire montagnard et de la vie sauvage

Des partenariats financiers et/ou matériels avec des épreuves signataires de la charte Steps to Nature ou assimilé.

En s’engageant à valoriser les pas des participants à la MaXi-Wild Earth et/ou Summit en dons relatifs aux kM+ et/ou MD+ effectuées.

Wildinism

And…action !

« Athlètes, entreprises, organisateurs, médias… n’hésitez pas à aide, rejoindre, suivre ou accompagner WildinisM » conclut notre ami Cyril Cointre. Il ajoute : « Nous  ne changerons pas le monde mais chaque petit pas à titre individuel ou collectif est le bienvenu ». On est d’accord. Alors action !

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This