Sélectionner une page

La nouvelle collection Asics Adaptable Cooooool !

Texte Gaël Couturier, photo Asics, Teddy Morellec – La Clef.

Christophe Lemaitre et Antoinette Nana Djimou seront bien sûr présents du 4 au 13 août aux 16ème Championnats du monde d’athlétisme à Londres (london2017athletics.com). Ils défendront les couleurs de la France dans London Stadium, Queen Elizabeth Olympic Park, dès le 4 août pour Christophe et dès le 5 août pour la belle Antoinette. Mais nous ???? Nouuuuus !!!!! Qu’allons-nous bien pouvoir porter pendant ce temps ? Ah la la, pas facile d’être un fan. Cruauté. Tristesse. Effooooondrement. Avec bonheur, Asics nous donne un élément de réponse. Il est minimaliste et judicieux. Made in Japan quoi.

Mix entre héritage technique de la marque et tendance streetwear, la nouvelle collection automne / hiver (et oui déjà!) d’Asics donne vie à des produits adaptés aux sessions d’entraînement en salle de sport ou en extérieur, pour les plus courageux. Ce sont donc Antoinette Nana Djimou (triple médaillée européenne d’heptathlon) et Christophe Lemaitre (médaillé de bronze du 200m à Rio), deux icônes de la marque japonaise, sans oublier le beau Renaud Lavillenie dans sa tenue équipe de France, qui représentent cette nouvelle collection Adaptable Cool, une gamme complète, tendance et technique pour les températures…de saison : tee-shirts, shorts, brassières mais aussi vestes et autres collants.

A noter que cette collection Asics Automn/Winter 2017 est complétée par le nouveau modèle de chaussures de running Gel-Kenun, un modèle bien léger que nous n’avons pas encore eu le loisir de tester (affaire à suivre ici-même très prochainement, on l’espère !). La ligne des vêtements, franchement minimaliste et über-moderne, est complétée par des détails high-tech et des finitions adaptées aux différentes pratiques sportives. Les vestes, les collants et les tee-shirts sont ainsi par exemple dotés d’une nouvelle technologie d’aération nommée Motion Dry ainsi que d’autres technicités déperlantes et coupe vent. N’oublions pas, enfin, l’apparition d’un nouveau logo hexagonal Asics (à voir ici sur les photos) !

A l’occasion de ces championnats qui auront donc lieu, je le rappelle, dans l’ancien stade olympique de 2012, Asics habillera les athlètes de 6 délégations nationales : le Japon bien sûr mais aussi la Corée, les Pays-Bas, l’Italie, le Maroc et…et oui, la France. Exit Adidas donc. Le maillot de l’Equipe de France d’athlétisme reprend quant à lui les couleurs du drapeau français dans des motifs modernes. Les mondiaux d’athlétisme représentent évidemment pour de nombreux athlètes de ce niveau, une étape importante de leur parcours sur le chemin des prochains J.O., Tokyo 2020, Japon donc. La gamme de vêtements athlétiques fournie par Asics est complète et polyvalente, faite pour la compétition comme pour l’entraînement. Selon les communiquants de la marque : « le motif triangulaire des tenues s’inspire du design géométrique de ce London Olympique Stadium, Queen Elizabeth Olympic Park, ainsi que de l’architecture des grattes ciels de Tokyo ». Ces nouvelles tenues ont d’ailleurs été portées pour la première fois à l’occasion des Championnats du monde handisport qui s’y sont déroulées du 14 au 23 Juillet dernier. Infos : paraathleticschampionships.com

A présent, voici quelques-unes des caractéristiques techniques pour trois produits phares de la gamme à venir :

– Sprint top : une découpe qui permet une liberté de mouvement, la forme en V dans le dos améliorant la respirabilité. Au final, un produit avec moins de coutures et de tissus pour un meilleur confort général.

– Coupe vent : une fermeture asymétrique, avec une ouverture en haut et en bas, facilite la liberté de mouvement et permet aux athlètes de s’adapter aux changements de températures. Des poches intérieures gardent également les mains au chaud pendant l’inactivité.

– Combinaison de sprint : lancée pour les jeux de Rio en 2016, et développée par l’Institut des sciences du sport d’Asics, la combinaison de sprint nommée « HL-0 » comporte deux tissus : deux matières solides et très extensibles prévues pour ne pas entraver les mouvements, sans perte d’énergie, afin d’exploiter au maximum le potentiel de vitesse de l’athlète.

Pour mémoire, voici les villes des éditions précédentes des Championnats du monde d’athlétisme IAAF depuis leur créations :

1983 Helsinki
1987 Rome
1991 Tokyo
1993 Stuttgart
1995 Gothenburg
1997 Athens
1999 Seville
2001 Edmonton
2003 Paris
2005 Helsinki
2007 Osaka
2009 Berlin
2011 Daegu
2013 Moscow
2015 Beijing
2017 Londres

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This