Sélectionner une page

Taux de retour d’énergie inédit dans le running !

Par Andrea Scaramuzza. Traduction et adaptation de Gaël Couturier.
323g (H) et 261g (F). Hauteur talon de 32,8 mm, hauteur avant-pied / métatarses de 23,7 mm et drop de 9,1 mm pour les hommes. Hauteur talon de 30,2 mm, hauteur avant-pied / métatarses de 23,4 mm et drop de 6,8 mm pour les femmes. 170€.
Brooks Levitate : produit miracle
Brooks Levitate : produit miracle

Je me souviens de la première fois que je suis entré dans une boutique spécialisée en course à pied. J’en avais presque des frissons. C’était une sensation étrange, entre curiosité et révérence. Presque un défi. Je me suis laissé conseiller. Le vendeur a bien regardé mes pieds. Il m’a jaugé de bas en haut. Il m’a fait essayer une paire de ces chaussures américaines et m’a lancé sur un tapis roulant en me lançant : « Allez, essayez ça, ça devrait vous aller ». Je m’en souviens encore comme si c’était hier. Je suis ressorti du magasin avec une paire de Brooks Glycerin 9 en main, conscient que je n’avais plus aucune excuse pour ne pas m’entraîner. Brooks, la marque mythique de Seattle a reconduit le modèle chaque année et je suis sans cesse revenu dans ce même magasin pour y acheter mes Glycerin 10, 11 et 12. Je me suis arrêté là, juste avant la 13. Ils en sont à la Glycerin 15 en ce moment. Le temps a passé, les kilomètres avec. J’ai essayé d’autres marques, d’autres modèles mais je n’ai jamais eu l’occasion de rechausser des Brooks. Je n’ai jamais été fâché avec la marque, disons que j’ai juste été séduit par d’autre. C’est la vie.

On recherche tous des chaussures légères, confortables, résistantes à l’usure. Alors vous pouvez facilement imaginer ma curiosité quand on m’a proposé de tester les nouvelles Levitates :  une chaussure à profil neutre qui ne ressemble à aucune autre de chez Brooks, avec un drop assez fort pour un public d’amateurs éclairés, voire même de débutants, mais pas pour les élites ou les professionnels. Il y a une tige sans couture et surtout, surtout, cet amorti sensé être unique au monde. Un produit miracle, presque. Je suis un coureur assidu, sérieux. Il fallait que j’essaie la Levitate, « celle qui fait entrer en lévitation » en anglais. Avoir cette boite de chaussure de Pandore entre les mains me faisait déjà bien frissonner.

Brooks Levitate : produit miracle

La tige

L’esthétique. Je commence par ça. Cette esthétique ne peut laisser personne indifférent : la chaussure existe en deux coloris en France, que ce soit pour les femmes ou pour les hommes : grise ou bleue. Le gris est très souris, mais cette couleur bleue que j’ai reçu est carrément électrique ! La semelle intermédiaire est en argent vif, réfléchissant et je me vois (presque) dedans. On la dirait tout droit sortie de l’espace.

Brooks Levitate : produit miracle

La tige est réalisée dans un mesh souple en « Fit Knit » comme l’écrit la marque. Ce tissage, c’est la grosse tendance actuelle que l’on retrouve chez de nombreuses marques, mais surtout Nike et son « FlyKnit », Nike ayant quand même été la première marque à se servir de ce mode de tissage. Je précise que la tige de cette empeigne, la partie qui entoure le pied sur le devant ne ressemble en rien au « FlyKnit » de Nike justement. Ce n’est ni bien ni mal, c’est juste ainsi.

Au pied, la sensation est excellente : l’empeigne est douce et maintient bien le pied en place sans le contraindre ou le serrer. C’est exactement ce qu’on lui demande bien sûr ; cela n’a donc rien de surprenant. Sur les côtés, vous noterez de fines bandes de caoutchouc qui aident à renforcer la structure et à maintenir le pied en place. Jusqu’ici, je le répète, rien de sorcier, que du classique qui fait le job. C’est efficace. Je n’ajouterais rien de plus.

Brooks Levitate : produit miracle
Brooks Levitate : produit miracle
Brooks Levitate : produit miracle

Le chaussant intérieur est sans couture et donc très agréable mais la chaussure est toutefois assez fine, au niveau du moule qui a servi à la construire, et je conseille non seulement d’aller l’essayer en magasin pour s’en rendre compte mais, du coup, d’opter peut-être pour une taille au-dessus, surtout si vous avez le pied fort. Le collier de cheville est là encore classique et sans défaut : rembourré, doux et efficace. Il maintient bien le pied en place sans vous faire mal. C’est notamment dû à une coque en plastique inséré dans le talon bien protégé par une épaisse mousse. On s’y attend bien sûr mais je le note parce que toutes les chaussures ne sont pas aussi douce à cet endroit. Là, c’est comme un gant de velours. Même la languette a visiblement été pensée, repensée et re-retravaillée : elle n’est ni trop épaisse ni trop fine. Elle est juste parfaite.

Quant aux lacets, ils son plats et légèrement élastiques. Ce qui permet un meilleur ajustement à mon avis : ils se calent sur le pied et n’en bougent plus. Pour conclure sur cette tige, je dirais que ces Brooks Levitate font partie des chaussures les plus confortables dans lesquelles j’ai glissé mes pieds (pantoufles non incluses).

Brooks Levitate : produit miracle
Brooks Levitate : produit miracle
Enfin, pour la nuit, je m’attendais à des bandes réfléchissantes comme on en trouve partout mais Brooks a plutôt opté pour une fine ligne blanche en haut de la chaussure. Il est vrai que cette semelle en miroir devrait largement suffire à prévenir les automobilistes de votre présence.
Brooks Levitate : produit miracle
Brooks Levitate : produit miracle

La semelle intermédiaire

Basée sur le concept du retour d’énergie, comme beaucoup de semelle intermédiaire me direz-vous, la nouvelle technologie de Brooks s’appelle la DNA Amp. Qu’est-ce que ça veut dire ? DNA n’est autre qu’ADN en anglais. En terme de marketing, cela signifie que la semelle est faite pour être le prolongement de votre pied. Ça tient la route. Quant à Amp, c’est l’abréviation d’amplification. C’est le même mot en anglais qu’en Français. La semelle DNA Amp va donc amplifier naturellement l’énergie développée par votre pied quand il attaque le sol, en lui rendant la monnaie de sa pièce à 72% (le taux de retour d’énergie selon Brooks, un record chez elle) quand il en re-décolle et préservant donc vos muscles et vos tendons pour d’autres efforts à venir. Résultat : économie de mouvement, soulagement musculaire, dynamisme augmenté de votre foulée…bref, c’est une énergie que vous conservez plus longtemps. Hum…tout ça sent bon, très très bon.

Brooks Levitate : produit miracle

Jusqu’à présent, la chaussure de chez Brooks qui avait le taux de retour d’énergie le plus élevé était la Launch. Comment ça marche : imaginez que vous couriez pieds nus sur un sable fin et sec. Vous vous enfoncez, évidemment. La surface est certes très agréable, très amortissante. Elle épouse parfaitement la forme de votre pied quand il s’y enfonce mais, puisqu’il s’y enfonce, il n’y pas, ou très peu, d’effet de rebond. Prenez au contraire une plaque de métal et imaginez courir dessus, nus pieds toujours. Vous ne vous y enfoncez pas, du tout, l’amorti est même égal à zéro. Dès lors, le rebond est très fort mais aussi très brutal car vous n’avez pas du tout de souplesse, de jeu entre le pied et le sol. Pour un retour d’énergie maximal en course à pied, il faut une surface capable de combiner dans un parfait équilibre amorti et rebond. CQFD.

Brooks Levitate : produit miracle
Brooks Levitate : produit miracle

La semelle intermédiaire de la Levitate capture l’énergie de votre foulée (lors de votre phase d’impact donc) et vous la restitue lorsque vous commencez à soulevez le pied du sol. Jusque-là, rien de sorcier, toutes les marques du monde font la même chose : que ce soit avec l’Air chez Nike, le Gel chez Asics, la Wave chez Mizuno, pour ne citer que les plus emblématiques. Là où Brooks innove, en revanche, c’est dans cette mousse en caoutchouc qui est insérée dans la semelle intermédiaire et qui va soulager davantage vos muscles. Avec BASF, Brooks a mis au point un nouveau polyuréthane (PU) haute performance. Les deux marques américaines ont mis 7 ans ; 7 ans de R&D, la recherche et développement pour réussir à créer un nouveau mélange à base du dernier caoutchouc Elastopan® de BASF et de modification moléculaire.

Les chercheurs de Brooks voulaient dépasser les capacités de EVA habituellement utilisé dans les semelles intermédiaires des chaussures de running, le fameux Ethylène Vinyle Acétate. Pour ce faire, la marque s’est donc payée les services de BASF, une autre marque US spécialisée en chimie industrielle. Cela fait plus de 40 ans que BASF sert les fabricants de chaussures à travers le monde pour des tas de types de semelles, dans le domaine du sport, ou pas. Pour la petite histoire, le bureau Américain de BASF est basé dans le New Jersey, côte Est des Etats-Unis, alors que le headquarters de Brooks est à Seattle, côte Ouest donc. Oui, vous avez raison, on s’en fout en fait. Bon. Je poursuis. Le polyuréthane c’est ce qu’on trouve dans l’industrie automobile, dans les pneus mais aussi dans les sièges ou bien dans les parties externes des composants électroniques des habitacles des voitures pour les rendre plus résistants aux chocs.

Brooks Levitate : produit miracle

La nature même de cette nouvelle mousse en polyuréthane la pousse à s’allonger naturellement. Plus facile à compresser que l’EVA, elle offre un retour d’énergie identique sans avoir besoin d’appuyer comme un bœuf – ou d’envoyer comme un Kenyan. Par conséquent, quand vous la compressez, quand votre pied se pose sur le sol et produit une force qui va vers le bas, la mousse va se compresser mais aussi rapidement chercher à s’étendre. Et comme ce nouveau polyuréthane est maintenu dans une coque en polyuréthane thermoplastique (TPU) légèrement rigide – il entoure la semelle intermédiaire à 360° et la contraint horizontalement pour justement l’empêcher de s’étendre – elle   n’a pas d’autre choix que de s’étendre verticalement et vers le haut, c’est à dire vers le pied donc. C’est là que le retour d’énergie se fait. C’est ce système de pression – contraction – relâchement qui tient lieu de principe du nouvel amorti de cette Levitate. Ça va,  vous suivez ? Notez pour finir que les propriétés élastiques du polyuréthane ne s’altèrent pas avec les changements de température. Vous pouvez dont autant faire la Badwater sous des 50°C (badwater.com) que l’Iditarod Trail Invitational  et ses -20°C (iditarodtrailinvitational.com). Ou presque.

Brooks Levitate : produit miracle
Brooks Levitate : produit miracle

Au-delà des explications techniques, l’effet est clairement perceptible. La chaussure est non seulement très amortissante, mais elle est carrément bondissante ! D’après des études scientifiques que j’ai glanées ici et là sur le net aux USA, elle serait plus amortissante sur le modèle femme que sur le modèle homme au niveau du talon, mais les chiffres sont en revanche exactement les mêmes à l’avant-pied et sous les métatarses. Ce bel amorti à un prix toutefois, et c’est celui du poids. A 323g pour les hommes et 261g pour les femmes, la chaussure est une des plus lourdes du marché. Ce n’est pas un réel handicap car une fois chaussée, elle se fait oublier, mais c’est tout de même important de le noter.

Brooks Levitate : produit miracle
Brooks Levitate : produit miracle

Semelle externe

La semelle externe n’est quant à elle clairement pas le focus de ce modèle – ni de mon test – mais elle n’en demeure pas moins intéressante et ce, à plusieurs titres.

D’abord son design en chevron lui offre des qualité indéniables de flexibilité. La semelle est bien souple, c’est à dire qu’elle se plie facilement sous le poids de votre foulée, ce qui a tendance à assurer des transitions rapides attaque talon / décollement avant pied. Bien sûr, cette Levitate s’exprime mieux sur un terrain compact, un bitume bien senti ou un sentier où la terre est ferme, constante. Les quelques crampons sur le talon ne suffiront pas à vous assurer cet hiver en sous-bois sur chemin de terre instable. Méfiance.

Quant à la résistance à l’usure, elle m’a semblé très bonne. La composition du caoutchouc utilisé n’a pratiquement montré aucun signe d’usure après plusieurs semaines, suggérant donc une très bonne solidité générale. Seule faiblesse ressentie : la stabilité sur les portions humides n’est pas toujours au rendez-vous.
Brooks Levitate : produit miracle
Brooks Levitate : produit miracle

Conclusion

Brooks n’a de cesse de le répéter : la Levitate est une des chaussures les plus dynamiques et les plus rebondissantes du marché. Et ils ont raison. Au test, la chaussure est très très fun et clairement très dynamique. Mais il est difficile d’oublier son poids, surtout si vous êtes un coureur confirmé à la recherche d’une chaussure pour aller vite. Dans ce cas, la Levitate n’est pas pour vous. N’oublions pas que 100 gr en plus dans chaque chaussure, c’est un coût énergétique supérieur d’1% à chaque foulée ce qui, sur marathon, vous en conviendrez va finir par peser. Toutefois, le confort et les qualités de retour d’énergie de ce modèle contre-balanceront très largement ces quelques grammes en trop – on ne parle après tout que de 200-300 gr – surtout si vous êtes un coureur de niveau moyen ou même débutant et que vous n’avez pas le temps d’aligner 3-4 entraînements par semaine pour faire naturellement progresser la qualité de votre foulée.

Et oui, le travail paie : l’entraînement est encore le meilleur moyen de faire baisser votre coût énergétique en course à pied en améliorant la qualité de votre pose de pied. Mais comme vous n’êtes pas Abebe Bikila (le vainqueur du marathon de Rome aux JO de 1960 courrait pieds-nus) et moi non plus, nous conviendrons ensemble qu’un tel modèle aussi haut de gamme ne peut pas faire de mal. Entraînement ou premières compétitions, marathon compris bien sûr, car c’est sur cette distance que la chaussure va s’exprimer le mieux, son poids est très largement contrebalancé par son apport en protection et cet incroyable retour d’énergie dont je viens de vous parler en long, en large et en travers. Quand vous prenez cette chaussure en main, vous vous dites qu’elle est un peu lourde, oui, en effet. Mais quand vous la mettez au pied, il est très difficile de s’en séparer. J’écris d’ailleurs moi-même ce texte, pieds-nus dans mon salon, chaussé de mes Levitate. Un peu comme Bikila.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This