Sélectionner une page

Quand Monster Energy prend l’ascendant (graaaave) sur Red Bull

Par la rédaction.
Red Bull c’est très bien quand on vit en Europe pour suivre les sports extrêmes les plus dingues du moment mais il existe une marque qui est beaucoup plus performante ici aux USA, c’est Monster Energy. Dans les supermarchés, quand on regarde le nombre de parfums différents de ces boissons énergétiques, ils sont les maîtres incontestés.
Monster Energy

Alors que, oui, franchement, à part le sans-sucre qui est toujours une option intéressante pour nous sportifs, les autres goûts de chez Red Bull (sans parler des autres designs de canettes qui sont tristes à mourir) ne sont pas à tomber. Loin de là. En revanche, Monster Energy ne cesse de nous surprendre. En déplacement en Californie du Sud (terre de sport extrême par définition à cause du soleil présent presque 365 jours par an), notre rédacteur en chef Gaël Couturier s’est fait son avis sur la question. A coup d’entraînements au Marathon Des Sables et autres sessions de surf sur quelques spots fameux, il carbure aux boissons énergétiques qu’il achète par paquet de 10 dans les supermarchés. Elles font partie de la culture sportive là-bas et sont consommées en masse par les locaux, qu’ils soient surfeurs, skateurs, coureurs à pied ou fans de motocross et de snowboard. Voici ce que notre camarade nous a raconté lors de notre conf’ de rédac hebdomadaire (par téléphone satellite forcément).

Monster Energy

« Après les boissons énergétique au café pour rivaliser avec Starbucks, j’ai découvert ici les parfums les plus fous made in Monster Energy : Pina Colada, Pink Lemonade, Jungle Juice et autre éditions spéciales du type « Dia de los muertos » à la mode mexicaine. Avouez que ça a quand même une autre tête que les insipides design de canette de Red Bull – et pourtant j’aime le goût des Red Bull croyez-moi ! Non, franchement, ces temps-ci, les gens de Monster Energy sont quand même vachement plus créatifs. Ils sont inventifs, ne reculent devant rien et jouent à fond la carte de la diversité culturelle, sportive et sociale, bref,  »sociétale ». Avec eux, on peut tout imaginer : des thèmes toujours plus décadents et fun du type surf, mode hindoue, skate or die, ultra running et même marathon de NYC ou de Los Angeles tiens pourquoi pas ! Ah, oui, bon, ça me rappelle que je n’ai pas fini le montage du petit film que j’ai tourné pendant la course de LA il y a déjà deux week-end. Ou là. Je file ».

Monster Energy

Là où Red Bull fait fort, avouons-le, c’est dans son approche des sports extrêmes et ses diffusions média, qu’elles soient sociales, web ou print, via leur magazine Red Bulletin notamment, qui existe à travers le monde entier. « Oui, rien à redire, ce sont des maîtres dans ce domaine » a confirmé notre collègue. Mais on en oublierait presque que Red Bull ce n’est pas une marque de sport marketing ou encore une agence d’événementiels sportifs mais bel et bien une marque qui vend des boissons gazeuses qui file la pêche. Alors oui l’effet Red Bull fonctionne encore très bien, essayez d’en prendre en ultra ou même avant un petit marathon et vous allez comprendre : c’est assez dingue. Mais n’est-on pas un peu lassé par ce goût de bonbon chimique qui n’a pas changé depuis 10 ans ? « Moi si » insiste (lourdement) encore notre camarade.

Il termine : « À côté de ça, Monster Energy est certes moins présent dans l’univers des sports extrêmes – c’est clairement le challenger et ils ont moins d’argent pour sponsoriser autant d’athlètes, donc c’est normal-  mais ils sont en revanche beaucoup plus séduisants quand vous vous rendez ici aux USA dans les supermarchés où leurs parfums différents se comptent par dizaines, ce qui n’est pas le cas de Red Bull qui persiste à garder une base de design de canette très peu appétissante alors que son principal rival, Monster Energy, fait preuve de tant de créativité » poursuit encore notre expatrié du moment.

Conclusion : quand Monster Energy aura décidé d’investir l’Europe et la France pour le moment chasse gardé des autrichiens Red Bull, ça va faire mal, très mal. Encore une de ces belles affaires à suivre donc.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This