Sélectionner une page

Un modèle attendu qui ne déçoit pas (Nous on s’y attendait!)

Texte François-Xavier Gaudas. Photos © Mizuno.
312g (H) et 255g (F). Hauteur talon de 32 mm, hauteur métatarses 20 mm et drop 12 mm pour les hommes, comme pour les femmes. 140€.
Mizuno Wave Inspire 13
Mizuno Wave Inspire 13

Pour quelles distances ?

La Inspire 13 est clairement conçue pour le long (semi à ultra) et les coureurs jusqu’à 80kg. Elle peut d’ailleurs concurrencer une Asics Kayano vu sa résistance, le modèle emblématique d’Asics étant souvent conseillé à des coureurs de plus de 80kg. Son poids est clairement élevé vu les standards du marché actuel mais ne se ressent pas pendant l’effort grâce à l’amorti qui reste souple et réactif (pensez à la vague qui pousse le surfeur). La chaussure vous assiste dans la relance et une fois votre rythme de croisière en place : c’est un régal de les avoir aux pieds. Pilote automatique activé, laissez-vous guider et profitez du paysage.

Mizuno Wave Inspire 13

Le confort

Il est toujours au rendez-vous et même mieux que d’habitude : je ne sens pas la chaussure et c’est assez grisant. On peut la comparer légitimement avec ses concurrentes que sont la Brooks Ravenna, la Saucony Guide ou la Asics GT-2000. J’ai une longue expérience de vendeur running et je travaille désormais chez Run4it en Ecosse. Il y a des conseils de base que l’on donne toujours dès le départ et parmi eux, ne surtout pas faire une course sans avoir un peu fait vos chaussures au préalable. Etant le parfait exemple du cordonnier le plus mal chaussé du pays, je me lance sur mon troisième 100 km de Millau en septembre dernier avec deux nouveaux joujoux jaune fluo. J’ai confiance et j’aime le risque. 15h sur le bitume sous un déluge de pluie et pas une ampoule, pas une gêne, pas un frottement. Juste bluffant ! Il faut dire que le chaussant est assez large. C’est récurrent chez Mizuno et cette chaussure ne conviendra peut-être pas aux pieds très fins. Mais c’est à essayer.

Mizuno Wave Inspire 13
Mizuno Wave Inspire 13

La technologie

La Wave Inspire 13 s’adresse aux coureurs neutres à légèrement hyper-pronateurs. Comme presque tous les modèles de la marque japonaise, il est doté de la technologie d’amorti Wave qui a fait ses preuves depuis de nombreuses années. Cet amorti offre une grosse résistance aux impacts et a été inspiré par la façon dont fonctionne les vagues : énergie concentrée à l’impact qui est ensuite relâchée et utilisée pour relancer. Le premier point à savoir sur les différents modèles de la marque est qu’ils sont plutôt larges. J’ai des pieds de Hobbit et mes orteils sont malgré tout incroyablement libres que ce soit dans une Mujin, une Rider ou une Inspire comme ici. Avis aux amateurs.

Si on rentre dans le détail, la technologie utilisée est composée de gomme soufflée à l’avant-pied, alliant ainsi légèreté et amorti, et du très léger et réactif matériau U4ICX au niveau du médio-pied qui offre des sensations de relance même sans forcément rechercher la vitesse. C’est d’autant plus agréable que le talon est lui assez massif. Le contact à l’impact reste toutefois assez doux mais on est loin de la souplesse d’une Sayonara, taillée, elle, pour les chronos. J’ai même trouvé que cette Inspire 13 était plus légère aux pieds que ses petites sœurs. Je ne pèse que 73kg et n’ai pas eu l’impression que la semelle intermédiaire était trop dure, comme j’ai pu le lire ça et là. Peut-être que l’amorti Wave a joué un rôle dans cette impression car la plaque qui le compose est beaucoup moins souple que le Zoom Air de Nike ou le Boost d’Adidas. Si vous sentez qu’elle est un peu trop dure au départ, laissez-lui donc un peu de temps : vous allez vous y habituer.

Mizuno Wave Inspire 13
Mizuno Wave Inspire 13
Mizuno Wave Inspire 13
Mizuno Wave Inspire 13

Un mot sur la respirabilité

Elle est vraiment excellente et l’AIRMesh ressemble à ce qui se faisait sur mes Inspire 7 et 8 que j’avais portées sur mes premiers Eco-Trail de Paris. Léger, un minimum protégé au niveau de l’avant-pied grâce à une légère séparation avec le coup de pied (petite nouveauté) et par des renforts en plastique/caoutchouc sur les côtés.

Mizuno Wave Inspire 13
Mizuno Wave Inspire 13
Mizuno Wave Inspire 13

Le revêtement sur la semelle extérieure

Il est appelé X10 offre beaucoup d’adhérence et mon test sur route détrempée l’a clairement confirmé. Il fonctionne un peu comme des pneus pluie. Je précise qu’après avoir pris le déluge pendant les 5 premières heures sur les 100 km de Millau, mes chaussures ont séché en quelques heures sur la deuxième partie de la course malgré la température assez basse. Un changement de paire de chaussettes et mon problème de pieds détrempés était réglé : signe que le mesh et la semelle interne avaient bien fait leur boulot au niveau de l’évacuation de l’eau et de la transpiration.

Mizuno Wave Inspire 13

Conclusion

J’ai fini mon premier Eco-Trail avec les grandes sœurs numéro 7 du nom mais en me lançant directement sur un 100 km sur bitume sans expérimenter le moindre problème, je pense que je ne pouvais pas faire mieux pour identifier les éventuels défauts de ce modèle. Honnêtement, je n’en trouve pas. Le confort et l’amorti sont incroyables, le poids élevé et le talon assez costaud n’empêchent en rien d’avoir de bonnes sensations de relance et la respirabilité et la liberté au niveau des orteils est parfaite. Cette Inspire 13 est une bien belle berline japonaise qui vous permettra de courir en toute sécurité sur plus de 800 km sans problème. Après mes 300 km, la semelle externe est quasi immaculée. #jaime.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This