Sélectionner une page

Ce nouveau dirigeant sera-t-il garant de l’esprit séculaire de la marque ?

Par la rédaction. Photo Mizuno

La hiérarchie chez les équipementiers leaders du running a beaucoup évolué ces cinq dernières années. De nouvelles marques sont ainsi arrivées avec force et fracas, bousculant parfois violemment les habitudes par de nouvelles technologies, de nouveaux concepts, de nouvelles philosophies. ON, Altra, Hoka One One, pour ne citer qu’elles, forcent les marques plus classiques, historiques disons, à se réinventer, ou du moins à fortement se remettre en question, pour faire face à cette concurrence qui fait le bonheur du consommateur. Chez Mizuno, le petit-fils du fondateur et actuel président, Mr. Akito Mizuno, défini sa philosophie par trois mots clés : “Friendship, Fair Play, Fighting Spirit”, autrement dit « Amitié, fair play et combativité » ? Aujourd’hui, la marque annonce enfin officiellement le nom de son nouveau directeur, alors qu’il est en poste depuis octobre. Celui-ci est français bien sûr mais n’est pas un transfert d’un autre grand équipementier. Est-ce un avantage ? Ou pas ?

L’histoire du Groupe Mizuno

Elle remonte au début du siècle dernier en 1906, à Osaka, quand Rihachi Mizuno se lance dans la fabrication d’articles pour la pratique du baseball. Rihachi Mizuno s’intéresse aussitôt aux technologies de production de pointe qui lui valent de nombreux brevets et se spécialise ainsi dans la fabrication d’équipements de sport de grande qualité. Au fil des années Mizuno se diversifie dans de nombreuses catégories sportives. Aujourd’hui Mizuno est une entreprise réalisant plus de 1,5 milliard € de chiffre d’affaires et se trouve dans plus de 60 pays à travers le monde. Son département recherche et développement, basé à Osaka, crée des produits très innovants, se distinguant par leur technicité et répondant aux plus hautes exigences dans la performance sportive. C’est en maintenant ces critères de qualité depuis plus d’un siècle que le groupe Mizuno définit sa stratégie pour les années à venir.

Qui est Nicolas Hope ?

Il a débuté sa carrière chez 3M où il aura exercé des responsabilités nationales puis internationales durant près de dix ans, avant de rejoindre le groupe Mercure International of Monaco pour diriger les filiales spécialisées dans la distribution d’articles de sport à travers le réseau de magasins intégrés City Sport. Il prend ensuite la direction de Timberland PRO, marque du groupe Timberland pour les professionnels, avant de rejoindre l’univers de la mode chez The Lifestyle Company. « Il m’a été confié le déploiement de nos activités en France, je vais m’y atteler afin que Mizuno poursuive sa dynamique de croissance. Nous bénéficions d’un capital confiance élevé de la part de nos clients et c’est sur ce socle que nous allons élaborer les axes de développement. Nous maintenons nos volumes dans le running malgré une concurrence accrue par l’arrivée de nouvelles marques, le volleyball et le handball sont en forte progression ainsi que le tennis et la catégorie « crampons » dans le Rugby. La fédération Française de Judo a choisi Mizuno pour équiper ses athlètes ce qui représente un levier pour notre notoriété et l’évolution de nos ventes. Nous avons lancé, il y a près de deux ans, l’activité team-sport qui bénéficie d’un fort potentiel et une ligne Lifestyle déjà implantée dans les plus belles vitrines du réseau multimarques de mode et dont le sell out est très encourageant ».

 

 

 

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This