Sélectionner une page
Nike Pants Studio

Running, yoga, crossfit, spinning, danse…nouvelle série de collants et pantalons pour femmes

Dans le cadre de son nouveau concept Nike Pants Studio, la boîte de Portland la plus connue de la terre lance neuf modèles de pantalons et collants repensés pour les femmes. Ils sont conçus pour donner plus de choix aux sportives d’aujourd’hui et améliorer leurs entraînements grâce à des vêtements dessinés pour des activités spécifiques. Nike a en effet réalisé des études de marché et des sondages pour demander aux consommatrices leurs préférences, et les difficultés qu’elles pouvaient rencontrer lors de l’achat de pantalons ou de collants pour le sport. Les résultats ont montré que les femmes cherchaient avant tout une expérience simple, claire, limpide même et que quatre critères étaient immédiatement analysés : la coupe, la longueur, la hauteur de la taille et la discipline à laquelle le produit se destine. « Nous créons pour toutes les sportives, quelle que soit leur discipline » a commencé par nous expliquer Jamie Lee, la directrice du design du Women’s Training bureau américain. Elle a ajouté : « En plus d’étendre la gamme, nous donnons plus de choix en termes de matériaux, de finitions, de toucher, de hauteur, de longueur, de largeur et bien sûr de fonctionnalités ». Bref, c’est visiblement, selon ces sacrés marketeurs de la marque : « un peu le nouveau bar à tights et pants pour le sport ». #conceptdeouf. #aprioricesttop.

Joslyn Thompson Rule, une coach anglaise qui vit à Londres démarre : « Ce qu’on porte peut jouer un grand rôle sur la confiance en soi. Ça peut être faire la différence dès le départ quand il s’agit de se motiver pour aller à la salle ou pas ». Les designers de Nike auraient donc ainsi réfléchi à chaque élément de la coupe, de la longueur idéale pour une activité donnée, de la position de la ceinture pour s’assurer qu’elle couvre suffisamment les reins sans être trop haute sur le ventre pour ne pas entraver le mouvement. Jamie Lee ajoute : « Nous avons écouté les sportives professionnelles mais aussi les sportives de tous les jours, et nous avons réalisé avec elles des tas de tests et de focus group dans le monde entier. Les avis des unes et des autres nous ont permis de concevoir des caractéristiques techniques nouvelles, uniques et capables d’améliorer l’expérience sportives des femmes dans leur ensemble lors d’exercices ou de sessions d’entraînements intenses. Nous pratiquons parfois différentes activités en même temps. Pour chacune de ces activités, il y a des fonctionnalités, des tailles, des coupes et des matières différentes que nous recherchons plus ou moins ».

Devenir une reine de la piste dans le collant Speed

Courir, nous dit la marque, « est un mouvement linéaire. Quand vous courez, votre corps est plutôt droit et va généralement vers l’avant. Mais pendant les phases d’effort intense, vous avez une amplitude de mouvement plus grande que quand vous courez à un rythme modéré, ou lent ». Cela semble vrai. Pour Bridget Munro, chercheur au Nike Sport Research Lab de Portland (NSRL) : « Les sprinteuses ont une plus grande amplitude de mouvement au niveau des hanches et des genoux qu’une marathonien amateur. Au-delà de cette exigence de mobilité accrue, quand vous voulez allez vite, chaque gramme peut ajouter du temps au chrono. C’est pourquoi pour aider à se sentir rapide et légère pendant ses séances de vitesse, nos designers ont créé le collant Nike Speed, dans un esprit minimaliste ». Ils ont en effet par exemple supprimé la poche zippée qui est généralement placée à l’arrière de la ceinture de chaque collant Nike. « L’objectif était d’éliminer tout ce qui pouvait ajouter du poids superflu ou perturber l’attention de l’athlète », explique ainsi Jessica Laird, directrice du design chez Nike Women Running et qui a préféré faire placer une fine poche plaquée juste derrière chaque hanche. Celle de droite permettant dorénavant de ranger confortablement un iPhone 7. Celle de gauche, plus petite, peut quant à elle désormais garder une carte de crédit, un peu de monnaie, une clé. La ceinture, devenue mi-haute, couvre mieux les abdominaux et offre ainsi une sensation de soutien. « Je n’ai pas envie ni le temps de remonter mon pantalon en pleine course donc j’ai besoin de quelque chose de haut, qui me maintient fermement » commente ainsi Shona Richards, une athlète espoir du sprint au Royaume-Uni, spécialisée dans le 400 mètres haies et que l’on voit ici en photo. « Mais si vous n’aimez pas cette sensation de maintien, vous pouvez toujours plier la ceinture pour avoir une taille basse » ajoute l’athlète. Le tissu en polyester-élasthanne  permet d’exercer une légère compression. « Un des objectifs des collants de contention est de diminuer le mouvement des tissus musculaires qui ne sont pas en action », ajoute Bridget Munro, du Nike Sport Research Lab de Portland. Elle ajoute : « Nous constatons généralement que la contention réduit le mouvement de ces tissus dans les quadriceps et les ischio-jambiers, ce qui peut être aussi bénéfique lors d’une course rapide et intense, parce que l’athlète se sent plus gainée et plus puissante ».

Faire plus de km les mains libres dans le collant Epic Lux

Lorsque vous faites une course n’impliquant pas d’effort explosif intense, un 10 km ou un semi-marathon par exemple, votre corps a une amplitude de mouvement moins importante. Logique. Mais plus vous vous fatiguez, plus vous allez vous servir de vos abdos pour conserver une posture efficace et sans danger. De la même manière, plus votre course est longue et éprouvante, plus vous présentez de risques d’irritation de la peau provoquée par l’association du frottement et de l’humidité. « Si des choses frottent l’une contre l’autre, que ce soit le collant contre le collant ou le collant contre la peau, il y a en effet des risques que votre peau soit irritée », explique encore Jessica Laird, la directrice du design chez Nike Women Running. « L’Epic Lux est notre collant de running le plus technique actuellement », ajoute-t-elle. Pour actualiser ce modèle déjà classique, les designers ont observé les coureuses de fond à l’œuvre. « Nous avons assisté à plusieurs semi- marathons pour voir ce que portaient les gens et si nous remarquions des problèmes à résoudre », commente encore Jessica Laird. « On aurait dit que personne ne savait où mettre son téléphone. Les gens faisaient 21 km le téléphone à la main… incroyable ! ». La priorité immédiate de Nike a donc été de proposer à ses clientes un rangement adéquat. Mais les coureuses ne portent pas seulement leur téléphone sur elles : « Nous nous sommes aperçus que 70 % d’entre-elles portent quelque chose, tout, n’importe quoi » ajoute encore l’experte de Nike. Les designers ont donc créé des possibilités de stockage sécurisés, avec trois poches faciles d’accès et qui ne perturbent pas la course à pied. Il y a une poche zippée au dos de la ceinture. Le revêtement intérieur garde même vos affaires au sec quand vous êtes en sueur. Bien vu ! Une nouvelle poche plaquée à droite (juste derrière l’os de la hanche) contiendra votre téléphone. Il ne tombera pas car il tient dans un tissu ajusté qui s’étire pour le recouvrir. Il y a enfin une petite poche plaquée à l’avant de la ceinture pour stocker un ou deux gels pour les courses longues, un baume à lèvre (on ne sait jamais !), une clé ou même une carte de crédit. La ceinture, elle, est large, offre une sensation de soutien abdominal, ce qui est important quand on accumule les kilomètres. « Nous avons écouté les femmes qui nous disaient toutes que les ceintures pouvaient gratter, donc nous avons mis une doublure très fine et très agréable au toucher au niveau de la taille, pour une vraie sensation de confort dès que vous l’enfilez » conclut ainsi Jessica Laird. Notez que des pans transparents très doux (dans la même matière que la doublure de la ceinture) derrière les genoux entourent également les mollets pour que vous restiez fraîche et sèche. Les designers ont également courbé l’ourlet au dos pour accentuer la cheville et flatter la partie la plus fine de votre jambe. « Il me va bien, il est super confortable et je ne ressens ni démangeaisons ni irritation quand je cours avec » commente Faith Kipyegon, coureuse de demi-fond kényane sponsorisé par Nike et qui a remporté l’or au 1500 m des championnats du monde de Londres l’été dernier.

Être à l’aise dans son pantalon Swift

Les designers de Nike ont eu l’idée du modèle Swift après que certaines femmes leur ont avoué avoir besoin d’un vrai pantalon de course, plutôt que d’un énième collant. « Est- ce qu’on ne pourrait pas faire un pantalon super léger dans lequel nos athlètes pourraient vraiment courir ? » raconte Jessica Laird. « C’était une excellente occasion de leur donner le choix » ajoute-t-elle. Le tissu que nous avons choisi est léger et ample. Il ne reste pas plein de sueur après une course. Le bas des jambes est resserré, vous pouvez donc le remonter ou le descendre à la longueur qui vous plaît. La coupe est flatteuse et assez ajustée, même si ce n’est pas un collant. « L’objectif du Swift est de créer un vêtement qui donne plus de souplesse au quotidien, et permette par exemple d’aller courir et de faire vos courses, en vous sentant toujours à l’aise » ajoute Jamie Lee. C’est donc un pantalon hybride, dans lequel vous pouvez jogger, marcher ou même danser… voire ne rien faire du tout.

Crossfit dans le collant Power

« Ce type d’exercices en fractionnés de haute intensité vous font passer rapidement d’un exercice à l’autre » explique à nouveau Thompson Rule. « Vous pouvez être au sol et vous remettre debout en un clin d’œil ! Il est donc très important d’avoir des collants qui suivent tous vos mouvements sans avoir à les remettre en place ou à les remonter en permanence ».

Pour concevoir ces nouveaux collants d’entraînement, les designers de Nike se sont concentrés sur quelques mouvements principaux. « Lors d’une séance d’entraînement, vous allez accomplir des tas de mouvements. C’est ce qui nous a influencés dans le choix des matières et des détails du produit, comme la hauteur de la ceinture par exemple et l’endroit où nous plaçons les coutures », ajoute Jamie Lee. Ce collant Power propose en effet une nouvelle ceinture. Elle offre plus de soutien tout en étant vraiment souple : pas de compression douloureuse pendant les exercices d’abdominaux par exemple. La taille est mi-haute à l’avant et courbée plus haut à l’arrière pour bien couvrir les fesses pendant les squats ou les soulevés de terre. Le tissu powermesh (une maille de contention élastique) offre une contention modérée. Il est agréable au toucher et permet de rester sèche et fraîche pendant les séances les plus intenses. Vous pouvez alors ranger votre téléphone dans les petites poches sur les côtés, et ainsi accéder facilement aux derniers exercices de l’appli NTC ou à votre playlist spéciale muscu’. C’est vous qui voyez !

En selle avec le collant Fly

Pendant un cours de spinning – le vélo en salle qui vous arrache les cuisses – seul le corps bouge. Pas le vélo. Vous alternez entre les montées en position assise, le buste penché vers l’avant, les montées en danseuse avec les hanches levées ou reposées sur la selle, les mains sur le prolongateur, les sprints, les positions assise, les positions debout, et parfois même tout ça en soulevant des poids. Bref, le rythme est généralement intense à très intense. « Nous avons conçu le collant Fly Tight avec une coupe ajustée mais qui n’entrave jamais la mobilité, et nous avons déterminé sa longueur en nous basant sur ce que préfèrent les adeptes des cours de spinning : juste au-dessous du genou, mais pas trop bas sur le mollet pour ne pas restreindre le mouvement » témoigne encore Jamie Lee. Les designers ont visiblement aussi eu recours à un nouveau type de couture pour réduire les risques d’irritation ou d’inconfort quand il commence à faire bien chaud. « On a vraiment chaud en cours de spinning mais ces collants sont si légers et respirants que j’ai presque l’impression de ne pas transpirer du tout » commente Clotilde Chaumet, une monitrice parisienne de ce cyclisme en salle. Cette sensation de fraicheur est obtenue grâce aux larges pans en mesh à l’arrière des genoux (une zone qui transpire habituellement beaucoup). La ceinture est plus basse à l’avant pour éviter qu’elle ne s’enroule, et monte aussi plus haut dans le dos pour plus de confort quand vous êtes à vélo. Vous pouvez aussi glisser une clé ou une carte dans la poche collée à l’intérieur de la ceinture. Plutôt malin.

Chacune son rythme dans le collant Bliss

Contrairement à ce que l’on pourrait parfois penser, tous les mouvements ne sont pas plus faciles avec un collant. En fait, un pantalon plus ample est parfois la bonne réponse, en particulier quand l’activité en question nécessite une mobilité sans entrave, dans toutes les directions, comme dans les entraînements de danse ou de sport de combat par exemple. « Quand je porte un pantalon plus ample, je transpire moins et je me sens donc plus à l’aise que dans un vêtement qui colle davantage » explique Alejandra Smits, la danseuse contemporaine espagnole que vous voyez sur la photo. « La coupe décontractée et la matière tissée quadri-extensible du pantalon Nike Bliss offre un couvrant léger et polyvalent. Et c’est exactement ce qu’il faut pour une transition facile d’un mouvement à l’autre » nous dit la marque.

Glissez, sautez, pliez avec le collant Sculpt

Quand vous faites des mouvements axés sur la posture, comme en yoga, en Pilates et dans certaines danses, notamment le classique, vous voulez avoir le plus de longueur possible dans votre colonne vertébrale et sentir vos pieds ancrés dans sol. La taille haute vous maintient au niveau abdominal tandis que la contention progressive permet de sculpter entièrement le bas du corps. « Les danseuses ont besoin de se sentir centrées et gainées, avec cette sensation de nombril relié à la colonne, et la ceinture du collant Sculpt monte juste là où j’en ai besoin, sous la cage thoracique » commente ainsi Nardi Boodo, une danseuse de ballet professionnelle. « La coupe est très flatteuse, elle me fait des jambes super longues et un torse plus petit, ça me donne vraiment confiance en moi » ajoute-t-elle. « La maille powermesh à l’arrière permet d’enlever une couche de matière pour une meilleure aération » nous dit la marque. Il n’y a pas de coutures latérales. Le mouvement est libre et vous y gagnez une sensation de souplesse. Une petite poche externe au dos permet enfin de garder l’essentiel sur soi.

Perfectionnez vos postures de yoga avec le pantalon Flow

« Pendant nos recherches, nous avons vu qu’une fille cherchait spécifiquement un pantalon qu’elle pourrait porter pour le yoga, alors nous avons tout fait pour lui offrir un mouvement à 360° » témoigne encore Jamie Lee. Le tricot jersey du pantalon Flow est doux au toucher et hyper confortable. La forme drapée est large et facilite les mouvements amples tandis que les bas de jambe ajustés se remontent ne glissent pas sur vos pieds quand vous êtes la tête à l’envers. « Nous voulions offrir une option vraiment légère et polyvalente pour toutes sortes d’activités » ajoute Jamie Lee.

Conclusion

Même si chacun des modèles de cette collection de bas, collants et pantalons a été conçu en pensant à des sports spécifiques, tous peuvent être compatibles avec les autres sports. C’est vraiment le plus de cette superbe série vraiment très bien pensée et très qualitative. Good job Nike.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This