Sélectionner une page

Running ET desserts

Texte et photos Yoann Kujawa.

De retour d’une semaine off dans le sud de la France, invité par Belambra, le village de vacances, pour tester leur « nouveau » concept de stage d’entraînement sportif, en association avec la FFA. On est en hiver, si si on est en hiver, et moi je rentre bronzé et affuté comme jamais…enfin bon, pour l’affutage, je repasserai : j’ai pris 2 kilos. La faute aux buffets de desserts. Je ne sais pas dire non. Infos sur belambra.fr

Bord de mer, soleil et palmiers en pension complète dans le club Belambra de la Presqu’île de Giens face à l’ile de Porquerolles. Un cadre top pour ce séjour alliant coaching mental et prépa’ physique par des coachs FFA.

Le fil conducteur de la semaine c’est : running, oui, plaisir, oui, aussi, surtout.

Tous les matins à 9h30 – ça laisse le temps de petit déjeuner et de dormir un peu : on est en vacances oui ou non ? – il y a la séance groupe avec Myriam, une coach sportive assermentée FFA. Ça dure 1h30. Après, c’est prépa’ mentale avec Anaëlle. Celle-ci est divisée en deux. Pas Anaëlle. La séance. Première partie après le training du matin, deuxième partie en fin de journée. Il y a deux groupes. C’est mieux pour consacrer du temps à nos petites têtes bien faites. L’après-midi est généralement free, ce qui laisse du temps pour le farniente, la baignade et de nombreuses activités possibles du mini-golf au tennis, en passant par la randonnée. Tout est organisé par Belambra, moyennant finance pour certaines de ces activités, type sports nautiques.

Le groupe hétéroclite dans lequel nous sommes tombé reflète parfaitement le cœur de cible du tour opérator avec ce nouveau produit qu’il lance : de 15 ans à 66 ans. Lui, d’ailleurs, à 66 ans donc, il court encore le semi en 1h37. #respect #papymougeot. Il y a donc à la fois des pratiquants de club, des adeptes du CrossFit, des curieux voulant s’initier et même des familles voulant allier sport et vacances. Bon, ça veut dire une chose : que ceux qui courent le 10 km en 35’ se lèvent pour aller faire autre chose. Ils risquent de s’ennuyer un peu ici : pas de biquotidien, pas de séances spécifiques mais plutôt du travail de débutant sur les bases PPG ou technique de course. Je ne critique pas. Je balance l’info. Nuance. Cela ne remet en rien en question les qualités de Myriam, au contraire car gérer un tel panel n’est pas simple. Elle a d’ailleurs toujours su trouver le juste milieu pour ne laisser personne sur le carreau. Exemple de ses programmes : 20 minutes running ou les premiers reviennent chercher les derniers, les lanternes rouges – et oui la course à pied n’est pas toujours aussi individuelle qu’on le pense. C’est aussi le lieu où peuvent parfaitement s’exprimer  entraide et solidarité. Après ces 20 min, c’est travail de placement de pied et de synchronisation avec le reste du corps. Ça compte. Ce sont certes des fondamentaux en course à pied mais il est bon de se les remettre en mémoire et dans les jambes de temps en temps. Le reste de la semaine était divisé en ateliers sous forme de parcours où nous avons travaillé le renforcement musculaire, haut et bas du corps, l’explosivité, la tonicité, la souplesse et la coordination…le tout dans le magnifique cadre de cette presqu’île de Giens.

Anima sana in corpore sano ?

Quant à Anaëlle, fine analyste, le but de la semaine aura été d’être capable de se fixer des objectifs et de rester motivé. Tout s’est déroulé à base de mises en situation et de moments ludiques, sans oublier la sophrologie, clairement ma partie préférée. Travailler en sophrologie m’a permis de découvrir des méthodes de respiration et de relaxation que je ne connaissais pas et continuerai à mettre en pratique, sans aucun doute. Bref : belle ouverture.

Le coût d’une telle semaine est à 500€, en pension complète mais il est possible de tomber sur une promo qui fait baisser l’ensemble à 400€. Deux petites critiques : pourquoi ne pas plutôt proposer des stages par niveau et aussi prévoir des menus spécifiques avec notamment l’intervention d’un nutritionniste pour un petit cours ou deux de diététique ? Les buffets de desserts. Je ne sais pas dire non.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This