Sélectionner une page

Quand le NSRL met sa dreamteam de l’espace au service d’une rock star

Par la rédaction. Photos Nike.

Le 1er novembre, l’artiste Thaï Artiwara “Toon” Kongmalai s’est lancé dans une course folle : parcourir 2191 km en 55 jours. Il est parti de la province de Yala dans le district de Mae Sai et va rejoindre la province de Chiang Rai dans le Nord. A l’arrivée ? Rien de spécial. Mais Toon ne court pas en égoiste. Il court pour soutenir 11 hôpitaux thaïlandais qui ont du mal à survivre et prodiguer des soins de qualité à leurs malades. Le but : récolter 20 millions de $. Et si chaque citoyens thailandais donne 10 baht (l’équivalent de 30 cents USD), la somme peut être réunie dès le 25 décembre prochain. Autant dire que le compte à rebours a commencé.

One night in Bangkok
One night in Bangkok
One night in Bangkok

« Bien entendu, en plus de récolter des fonds je veux aussi inspirer les gens ici en Thailande » nous a expliqué le garçon avant son départ. Bon, tout cela est très intéressant mais l’autre vraie question est la suivante : qui est Artiwara “Toon” Kongmalai ???? Petit indice : ce n’est pas un coureur à pied connu. Non non. Et c’est bien ça qui est marrant. Toon est en réalité le leader du groupe de rock Thaï Bodyslam (un nom pareil ça ne s’invente pas !) et une des plus grosses stars du pays. Mais c’est aussi, dans ses temps libre, un coureur à pied amateur passionné qui prend son sport très au sérieux. Pour le soutenir dans son projet incroyable, l’aider à performer et à ne surtout pas se blesser, Nike a invité le garçon dans sa base mythique et siège « monde » de Beaverton, dans l’Oregon, sur la côte Nord-Ouest américaine.

One night in Bangkok

Plus précisément, Nike USA a mis à sa disposition une partie de son équipe du laboratoire Nike Sports Research Lab (NSRL) qui avait le succès (ou l’échec) de son projet Breaking2. Ce projet, on vous le rappelle, s’est déroulé le 6 mai dernier, à 5h45 du matin, sur la piste du circuit de Monza, en Italie. Les coureurs de l’écurie Nike, Eliud Kipchoge, Zersenay Tadese et Lelisa Desisa ont tenté de passer sous la barre des 2 heures sur la distance du marathon. Les résultats n’ont pas été ceux escomptés puisque les champions africains ont couru respectivement en 2h00’25 », 2h06’51 » et 2h14’10. Coup marketing pour les uns, progrès révolutionnaire de la science attaché au running pour d’autres, nous en avons longuement débattu ici. Quoi qu’il en soit, les chercheurs de Nike ont fait passer tout un tas de tests au musicien thailandais. Sa foulée, son rythme cardiaque, son alimentation et le repos qu’il devait s’imposer pour avoir une chance d’aller au bout…tout a été mesuré, pesé, analysé ; sans oublier le matériel qui allait l’aider à performer dans sa mission.

One night in Bangkok

Voici ce qui a été découvert et retenu :

– Artiwara “Toon” Kongmalai devrait régulièrement changer de paire de chaussures au cours de ses 55 jours de course non-stop. Il en aura cinq au total et devra tour à tour utiliser soit des Nike Zoom Fly soit des Nike Zoom Vaporfly.

– Après bien entendu s’être acclimaté en situation naturelle chez lui en Thailande, il a également réalisé des sessions d’entraînement à la vitesse prévue, de manière plus artificielle cette fois, en chambre climatique dans le NSRL de Nike. Plusieurs tenues proposées par Nike ont été testées par le rocker et les chercheurs lui ont également communiqué des éléments vitaux sur le nombre de calories à prendre chaque jour, ou le nombre de litres de liquide à ingurgiter pour rénégérer l’eau perdue par la sueur et les sels minéraux qui vont avec.

– Étant donné qu’il veut réaliser 50 km / jours pendant 55 jours d’affilé, les chercheurs lui ont recommandé de s’alimenter avec du riz gluant au miel, des rolls de gélatines sucrés, et autres délices locaux.

– Jamais à court de gadget du futur, Nike a également proposé à Toon d’être en permanence équipé d’un capteur mesurant chacun de ses moindres mouvement. Les informations seront relevées chaque semaine et permettront à Nike de suivre et conseiller leur poulain.

One night in Bangkok
One night in Bangkok
One night in Bangkok

« L’aide que Nike m’apporte est très importante et me pousse bien entendu à me dépasser dans ce défi que je me suis lancé » nous a encore témoigné Toon qui, petit cadeau de la team Nike, a eu droit à un modèle collector de la Nike Air Max 1, signé Tinker Haven Hatfield, Jr., un des designers mythiques de la marque à virgule. Quant au responsable marketing de Nike pour la Thaïlande,  Pannee (Mee) Santiwiwatkul, il a ajouté : « À travers cette expérience, nous voulons aussi prouver que le running, en tant que sport, peut avoir une vraie influence positive sur le monde qui nous entoure et qui ne tourne pas toujours rond ». Pour ceux d’entre vous qui auront décidé d’aller passer les fêtes de fin d’année en Thaïlande (les p’tits veinards), Nike Thailande organise une free session le 25 décembre pour célébrer la rock star Artiwara “Toon” Kongmalai.

Infos sur nike.com/th/th_th/e/cities/bangkok-local

 

One night in Bangkok

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This