Sélectionner une page

Fitness & freshness +  suffer score

Par Gaël Couturier. Photos Strava.

J’utilise Strava pour mes entraînements, qu’il s’agisse de vélo, de course à pied ou de natation. Je ne suis pas payé par Strava pour leur faire de la pub mais j’ai eu l’occasion, en tant que journaliste, de tester un compte Premium sur plusieurs mois, et ce gratuitement. J’avoue ne plus pouvoir m’en passer. Je pense que Strava est aujourd’hui le meilleur système qui mélange analyse de la performance personnelle et réseau sociaux. Mais Strava, qui reste gratuit, est-il vraiment rentable ? L’application compterait plus de 8 millions d’utilisateurs à travers le monde dont plus d’un million serait très actifs (au moins un post par jour). Avouez que ce n’est pas énorme. De plus, les membres Premium ne seraient d’environs que 200 000. Revenons un instant sur cette offre Premium qui n’a pourtant de cesse de s’améliorer.

L’offre Premium permet en effet désormais à ses membres d’accéder à des offres commerciales auprès de certains de ses partenaires tels que New Balance, Science In Sports et d’autres. Allez voir sur strava.com/premium/perks, ça sera plus simple (infos en anglais malheureusement). Bon, c’est pas mal mais ce n’est pas nouveau. Et puis on s’en fout un peu, honnêtement, mais pourquoi pas. En revanche, ce qui me semble beaucoup plus intéressant c’est la possibilité d’accéder à de nouvelles fonctionnalités. « De quoi réveiller l’athlète qui sommeille en chacun de nous dès les vacances » nous expliquent les responsables com’ de la marque. Les photos suivantes représentent des captures d’écran simplifiées de « freshness fitness », « suffer score » et enfin celui d’une analyse post-course des temps intermédiaires et des changements d’allure.

Bien sûr, et ça ne change pas, la fonction « Beacon » (non, pas bacon mais Beacon, ce qui veut littéralement dire « balise ») permet de partager votre position géographique en temps réel avec quelques-uns de vos contacts privilégiés (dits de « sécurité ») vos parcours et votre situation en temps réel. Et ça franchement, c’est canon.

Prenons le nouveau mode « Fitness & freshness » : il est là pour détecter, via votre fréquence cardiaque, quand mettre la gomme et quand vous reposer. Autant dire que ce « Fitness & freshness » mesure votre état de forme général et vous permet d’adapter et d’optimiser vos programmes d’entraînement. Bien entendu, votre montre avec mesure de la fréquence cardiaque au poignet vous fait la même chose mais analyser les performances de sa fréquence cardiaque n’est pas à la portée de tout le monde, contrairement à ce qu’aimeraient vous faire croire les fabricants de ces nombreux bijoux. Idem, le « suffer score », fournit une indication précise sur le niveau d’effort que vous fournissez dans une activité, toujours par rapport à votre fréquence cardiaque. L’utilité ? Simplement vous indiquer si vous vous la donner assez, ou pas. Quant aux Live Segments, sensés offrir la possibilité de suivre en direct vos performances sur un parcours et de les comparer avec les meilleures ou celles de ses amis, ma foi, rien de nouveau : n’était-ce pas déjà le cas avant ? Enigme énigme. Strava Premium est toujours à 5,49€/mois ou 59,99€/an.

Verdict : le système dit « Beacon » reste bien la meilleure invention de ce système Premium. Il faudrait maintenant que les patrons de Strava nous dégotent quelque chose de plus excitant que ces « freshness fitness » ou « suffer score ». Affaire à suivre.

Dans la même rubrique

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This