Sélectionner une page

« Par un beau temps, fendez le flot bleuâtre et noir,

Et, traînant vos filets dans les vagues profondes… » Jean Aicard (1874).

Texte Laurie Canac, photos Queen J, Puma.

276g (H) et 236g (F). Drop de 6 mm pour les hommes et les femmes. 140€.

– « Hey girl, tu veux tester des Puma ? »
– « Hein quoi des Pumaaaaaaa ? Je ne savais même pas que la marque qui sponsorise Usain Bolt et performe grave dans la mode de NYC à Paris en passant par Berlin, Londres et Tokyo était encore capable de produire de belles et vraies chaussures de course à pied ! Ah ouais ? Bah oui, alors why noooooot mon canard ! ».

Puma Speed Ignite Netfit
Puma Speed Ignite Netfit
Puma Speed Ignite Netfit

La tige

Autant vous dire que cette nouvelle expérience a été démarrée sans à priori mais avec une immense curiosité. D’abord, je reçois une belle boîte rouge par un gentil livreur à mon burrau (il était beau, il sentait bon le sable chaud…). Je l’ouvre et là : une claque. Quel look ! Voici pour le moins des chaussures flambantes ! Elles sont à la fois épurées et franchement bien travaillées. Ça commence très très bien. Je travaille à la télé et tous mes collègues de la rédaction se sont immédiatement pressés autour de mon desk pour voir de plus près mes nouvelles Puma. La Speed Ignite Netfit fait son petit effet, je peux vous le garantir ! Le coup de coeur visuel est unanime.

Moi ce qui me frappe aussi d’entrée c’est ce chausson ultra light recouvert d’un épais filet type essaim d’abeille (ou filet de pêche) très original. Est-ce que ça va me tenir au pied ? C’est beau, c’est vrai, mais est-ce vraiment bien efficace ? C’est donc ça la technologie Netfit ! « Net », voulant dire « filet » en anglais et « fit » voulant dire « la taille ». Un filet de pêche qui améliore la tenue du pied dans la chaussure, c’est du jamais vu ! Les designers de Puma ne font vraiment rien comme tout le monde.

Puma Speed Ignite Netfit
Puma Speed Ignite Netfit
Puma Speed Ignite Netfit

Le chausson de la Speed Init Netfit est particulièrement travaillé. Réalisé en tissu ultra aérien, il est donc recouvert de cet étrange maillage épais et souple sur l’avant du pied mais propose un gros maintien au niveau de la cheville. En effet la tige remonte sur la partie haute du pied ce qui permet d’avoir une vraie fusion entre le pied et la chaussure. Quand on glisse la première fois le pied dans cette Speed Ignite Netfit, le confort est immédiat. L’intérieur est d’abord assez doux. Le chausson étant réalisé dans une matière élastique, il s’adapte immédiatement au pied, comme un chausson (tiens, ça me rappelle un test récent du blog…). Le point le plus intéressant c’est que cet ajustement est renforcé par cette vraie innovation que j’évoquais plus haut :  le laçage. Celui-ci est intégré à la partie supérieure du chausson, celle réalisée en gros maillage type essaim d’abeilles. De ce fait votre pied bénéficie d’un double maintien, celui du premier chausson et celui du laçage. Le principe est de pouvoir faire vos lacets comme bon vous semble en les passant réellement là où vous en avez envie/besoin. Pour cela, dans le but d’ajuster la chaussure à votre convenance, bien entendu Puma a pensé à tout et met à votre disposition dans la boîte une autre paire de lacets extra longue. L’avant-pied est trop large car vous avez les pieds fins ? Alors amenez les lacets de quelques cm vers l’extérieur en les passants dans différents trous afin de combler l’espace. A l’inverse, votre avant-pied est trop serré car vous avez les pieds larges ? Facile ! Vous élargissez l’ensemble en passant vos lacets davantage vers l’extérieur. Pratique ! Innovant ! Et ça marche ! Ce p’tit livreur au look de légionnaire quand même….Vous voulez mieux stabiliser le pied dans la chaussure parce que vous avez tendance à souffrir de pronation excessive, lacez les plus loin sur l’un des côtés de votre pied. Votre talon à tendance à s’échapper quand vous courez ? Vous n’êtes pas assez tenu au talon ? Pas de panique ! Keine Panik !!! Passez les lacets dans le filet plus loin vers l’arrière de la chaussure, au plus près du talon donc. Il fallait y penser, vraiment, mais finalement c’est très logique tout ça ! C’est simple même. Ah la la ces designers allemands…quel talent ! Bref, les combinaisons sont infinies et c’est tout à la fois la première qualité indéniable de ce modèle tout en étant également son tout petit défaut. Je m’explique : pour que ce système fonctionne au mieux, il faut essayer de le faire évoluer au fur et à mesure de vos premières sorties et de vos ressentis. En effet, ce n’est qu’après 5-6 sorties que vous allez optimiser votre laçage. Ces petites modif’ vont vous forcer à réaliser des réglages qui, s’ils peuvent paraître un peu rébarbatifs au départ, c’est vrai, vont surtout très vite s’avérer indispensables et vous permettre non seulement de gagner en sensations mais également de mieux connaître la chaussure que vous avez aux pieds. C’est là aussi la qualité de ce modèle : vous pouvez le personnaliser à loisir. Et ça, franchement, ça n’a pas de prix. Enfin je trouve.

Puma Speed Ignite Netfit
Puma Speed Ignite Netfit

Autre point intéressant à noter sur cette tige : l’arrière du chausson. Celui-ci est renforcé à l’aide d’un petit insert en plastique habillement designé, ce qui permet à cette tige extraordinaire de ne pas bouger lors de vos sorties. Dès les premières foulées (j’ai réalisé ma toute première sortie avec ces chaussures sur une distance de 15 km – ce qu’il ne faut généralement pas faire!) j’ai ressenti une sensation de légèreté et de confort. L’échauffement s’est en effet très bien passé, mes accélérations se sont également très bien déroulées et je me suis sentie en total contrôle et sécurité. En portant le chaussure, on comprend très vite l’intérêt d’un petit chausson en « knit » (autrement dit en maillage, tricotage de type chaussette douce !) qui remonte le long de la cheville (comme par ailleurs le fait aussi très bien Nike ou Adidas…). A vrai dire, et c’est d’autant plus étonnant que je n’imaginais pas que Puma était capable de produire de telles « bombasses » de course à pied, j’ai rarement eu ce sentiment avec des chaussures de running. Et pourtant, moi, j’en vois passer un paquet !

Puma Speed Ignite Netfit
Puma Speed Ignite Netfit
Puma Speed Ignite Netfit

Semelle intermédiaire

La semelle intermédiaire est quant à elle composée de deux couches de mousse « Ignite », la technologie développée par Puma sensée vous apporter amorti et dynamisme. C’est la même que celle de la Puma Speed Ignite 500, qui est la chaussure de running type de la marque – ni lmuxe ni entrée de gamme. C’est un caoutchouc dynamique avec un haut niveau de retour d’énergie. Faîtes l’essai dans le magasin : quand vous pliez la chaussure, vous sentez bien le dynamisme de l’ensemble. Est-ce que tout ça fonctionne ? Oui. L’ensemble offre donc un amorti très dynamique. C’est même le genre de chaussures qui, quand elles touchent le sol, sont déjà en train de rebondir. J’exagère mais bon, vous voyez ce que je veux dire. C’est donc très agréable quand vous avez envie de réaliser une sortie rapide ou quand vous avez des exercices de fractionnés ou de côtes à faire. Je peux également témoigner que j’ai aussi utilisé ses chaussures sur des sorties lentes dites de « récupération » et que l’amorti m’a également bien convenu. Nous ne sommes donc pas sur un modèle rigide destiné aux sorties courtes et vives. Voilà pourquoi je pense que ces chaussures s’adaptent à tous types de run, à condition de rester sur des routes bitumées.

Puma Speed Ignite Netfit
Puma Speed Ignite Netfit
Puma Speed Ignite Netfit

Semelle externe

Si l’amorti de la semelle dont je viens de vous parler offre la possibilité de réaliser autant des 10 km que des 42,195, je ne suis en revanche pas bien certaine que sa semelle extérieure soit adaptée à tous types de chemins… La chaussure est parfaitement adaptée à des séances sur le goudron ou sur piste donc mais quand on s’aventure sur des petits chemins avec des cailloux, ça passe…oui, ça passe mais ce n’est clairement pas fait pour. C’est même un peu dommage car ce n’est pas le type de terrain qui permet à ces petites merveilles de s’exprimer au mieux. Bref, j’ose un parallèle : c’est un peu comme si vous étiez l’allemand Sebastian Vettel ou le finlandais Kimi Raikkonen au volant d’une Ferrari sur le grand prix de Singapour mais que vous n’aviez pas mis les bons pneus ou, pire, que vous vous aventuriez sur les routes du Paris-Dakar : vous auriez beau envoyer les watts, il y a de fortes chances pour que vous finissiez dans le décor !

Conclusion

Puma envoie du lourd. Je suis surprise. Encore tout « émotionnée ». Je vous l’annonce : je suis tombée raide dingue de ces chaussures (oublié le légionnaire à la Gainsbourg!). Tout y est : le look, le dynamisme, le maintien, l’amorti, le confort sans oublier les incroyables capacités d’adaptation de son système de laçage. Rien à revoir, rien à changer, rien à faire… Je suis une fan. Rihanna & Selena n’ont qu’à bien se tenir.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This