Sélectionner une page

Entre Travis Bickle, Peppa big et…mon ami Freddy Krueger

Texte et photo Laetitia Schuler.
325g (H) et 280g (F). Hauteur talon de 30 mm, hauteur métatarses 20 mm et drop 10 mm pour les hommes, comme pour les femmes. 130€.
Salomon Speedcross 4 Nocturne GTX
Salomon Speedcross 4 Nocturne GTX
– Travis Bickle : « You talkin’ to me? »

– Laetitia Schuler : « Mais mon lapinou, arrête de te prendre pour Robert De Niro. Allez calme-toi mon ninou d’amour. C’est fini Taxi Driver. Ah la la, il faut l’aimer vraiment celui-là. Je ne sais pas si vous avez le même à la maison mais bon. En même temps, ça met de l’animation ! »

Recentrons-nous

Taille 40 pour moi svp !! Oui, c’est vrai, mes grands pieds de gigue, ce n’est pas non plus la partie la plus belle de mon corps de jeune maman (suédoise la maman). Grands pieds….grandes chaussures ! Quoi qu’il en soit, la première chose qu’on ne peut pas s’empêcher de voir dans cette nouvelle Speedcross 4 Nocturne GTX®, c’est la semelle. C’est pourquoi, au début j’ai bien cru recevoir une paire de crampons pour aller jouer au foot avec mon fils. Non, franchement, ces crampons sont solides, profonds, incorrigibles, dangereux presque ! A la Freddy Krueger quoi : ils s’agrippent à tout, rien n’échappent à leurs griffes.

Salomon Speedcross 4 Nocturne GTX

Aiguisées comme les griffes de la nuit

Bigre. Le coloris, violet, noir et bleu nuit, les marquages réfléchissants…ça a de la gueu… !!! C’est beau une ville la nuit filmée par Martin Scorsese. C’est aussi beau qu’une paire de chaussures de trail running dessinée à Annecy dites-moi. Et ça démontre pour nous à la rédaction, le haut niveau, les grandes capacités du savoir-faire français de cette belle marque que nous connaissons tous. Oui, oui, on le sait bien que c’est français Salomon mais ça fait quand même vachement du bien de se le répéter les filles. Clairement, c’est ma plus belle paire de running depuis longtemps. Je vais d’ailleurs sûrement les ranger à côté de mes talons préférés.

Les Speedcross 4 Nocturne GTX® présentent un chaussant ajusté au plus près de votre pied. Alors si, comme moi, vous avez le pied un peu large, vous pourriez vous sentir étriqué. Il faudra sans doute opter pour une taille, ou une demi taille, de plus. A voir en magasin, absolument. Je ne vous le dis jamais assez : passer par les magasins c’est essentiel. Ça évite les mauvaises surprises. Notez que le laçage est simple, hyper simple même, efficace, solide et minimaliste à la fois grâce à ce petit cordon en polyester très résistant, très Salomon. Vous tirez une fois, vous bloquez, et voilà, hop : vous êtes chaussée et prête à partir à la conquête des chemins les plus dangereux. Car la chaussure à un petit côté Travis Bickle, le personnage joué par Robert De Niro dans Taxi Driver, le film de Martin Scorsese, cet ancien du Vietnam qui a au moins pété un câble. Elle est agressive, sans remords, n’a pas honte de son caractère impulsif, de sa violence enfouie, de sa force et de son élégance qui va faire chavirer jusque les plus tendres d’entre nous (Cybill Shepherd pour ceux qui ont vu le film).

Salomon Speedcross 4 Nocturne GTX
Salomon Speedcross 4 Nocturne GTX

Le cas du GTX® sur une telle chaussure

Mon red’ chef, Gaël Couturier, a déjà a eu à faire à Gore-Tex® dans un de ces précédents tests. C’était une veste. Il avait eu chaud. Il s’était plaint. Là, ce n’est pas la même chose, bien sûr. On est dans le domaine de la chaussure, et la membrane protège de la pluie, de la boue. Est-ce que c’est respirant ? Franchement, je ne sais pas. Le principe du Gore-Tex®, comme toutes ces membranes du même type, est avant tout d’être imperméable. Peu sont dès lors celles qui sont vraiment respirantes. On peut discuter de leur respirabilité si vous voulez mais nous n’avons pas nous les outils pour la mesurer vraiment objectivement et on ne peut donc se baser que sur nos ressentis ; d’autant qu’on est pas tous égaux face à la sudation des pieds. Bref, je ne perds pas de temps avec ce point tout en notant qu’il est important. Je ne m’étends pas. Mais retenez un truc : c’est une chaussure d’hiver. Alors si rester sec à l’intérieur du début à la fin de votre sortie de course à pied est ce qui vous intéresse le plus, alors cette Speedcross 4 Nocturne GTX® peut être faite pour vous ! Croix de bois, crois de fer, si je mens, je vais en enfer. Et l’enfer, croyez-moi je l’ai côtoyé : quand vous vous retrouvez au mois de novembre par -10°C dans la forêt de Clermont-Ferrand à jouer à la guerre pour de vrai, et bien vous êtes super contente d’avoir votre tunique bleue de Gendarmerie Nationale dans laquelle vous êtes tellement au chaud et au sec que vous avez vite fait de vous prendre pour Lara Croft.

Salomon Speedcross 4 Nocturne GTX
Salomon Speedcross 4 Nocturne GTX
Salomon Speedcross 4 Nocturne GTX

Pourquoi ai-je écrit « peut être » dans ma phrase du dessus : « (…) alors cette Speedcross 4 Nocturne GTX® peut être faite pour vous ! » ????

Je développe. Vous vous en doutez, j’ai donc eu l’occasion de tester mes nouvelles Speedcross sur différents terrains, par tous les temps, par toutes les températures de l’hiver et même sous des flocons de neige les plus épais. Les flaques de boue, j’en parle même pas ! Ouiiiii, j’ai pu sauter dedans !! À la Peppa Big. La voilà celle-là. Si vous n’êtes pas maman, ou papa remarquez, vous ne pouvez pas savoir. Peppa Big et toute sa petite famille sont des cochons hyper sympas qui adorent sauter dans les flaques de boue ! J’adore et mes enfants aussi.

Salomon Speedcross 4 Nocturne GTX
Salomon Speedcross 4 Nocturne GTX

Ces crampons sont à double tranchant : précis et utiles, mais aussi dangereux

Mais le problème de ces crampons c’est qu’ils sont vraiment gros. C’est bien, oui. Mais ça veut dire aussi qu’il sont à réserver – absolument – aux terrains mouillés, glissants, à ceux où vous allez vous enfoncer. L’erreur de débutant avec cette chaussure serait donc de croire qu’elle est un 4X4 passe-partout. Ce n’est pas le cas ! Surtout si vous ne vous appelez ni Kilian Jornet, ni Emelie Forsberg, ni François d’Haene, ni Anna Frost. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que cette chaussure est une bombe à retardement qui va vous exploser aux pieds si vous n’êtes pas sur terrain gras (et quand je dis gras, c’est gras gras gras) ou un coureur à la foulée parfaite digne des quatre stars que je viens de vous citer. Ce que je ne suis pas. Cela va de soi. Alors moi j’ai aussi couru sur les sentiers de la côte Varoise, dans son arrière-pays, par temps sec, sur des chemins recouverts de feuilles certes, mais sur des singles plutôt raides, des sentiers très techniques et très accidentés…mais aussi sec. Sec. Sec. Sec. Une belle erreur.

Salomon Speedcross 4 Nocturne GTX

Car là, malheureusement, j’ai eu comme….un soucis. Un gros soucis même, une farce pas rigolote à la Freddy Krueger qui m’a même empêché de poursuivre mon test. En réalité, c’est vrai, j’ai fait l’erreur de prendre confiance sur ces terrains asséchés – alors qu’en fait, je l’avoue toute rouge, je ne suis jamais arrivée à me faire à ces crampons volumineux. Ce design a été pour moi depuis le départ, déstabilisant…par temps sec tout du moins. Quand le sol est dur, il est en effet difficile de ressentir avec les reliefs du terrain. J’ai eu la sensation d’être comme clouée au sol, d’avoir des griffes de chat (ou de Krueger) à la place des orteils. Et j’en ai perdu la manière naturelle que j’ai de me déplacer en courant. Ce n’est pas rien ! L’impression d’être en talons aiguille sur une patinoire vous imaginez ? Presque. Non, allez, là quand même ça serait exagéré. Mais disons que mes pieds restaient raides, compressés. Quant à mes chevilles, alors que dans la boue et l’eau je me sentais confiante, là d’un coup elles me semblaient dangereusement exposées. Je me suis fait peur. Un vrai film d’horreur.

Salomon Speedcross 4 Nocturne GTX

Comme d’habitude, mon lapinou-Travis-Bickle le sait, je  me donne à 100%

Pour rendre une copie soignée, quoi de mieux que de prendre un dossard au Trail de Saint-Cyr-Sur-Mer ? Pendant la course, sa semelle extérieure « Contagrip » s’est accroché de toutes ses forces au sentier, en montée comme en descente, et a assuré une traction optimale….à tel point que mon pied est resté planté dans le sol. Mais moi non. Résultat et classement : 1ère évacuée par les pompiers, 1ère arrivée aux urgences de l’hôpital de la Seyne-sur-mer. Pouaaah ! Je ne rigolais pas.

Je détaille. Après une première chute en descente sur des cailloux où j’y laisse la peau d’un genou et celle de mes mains, je me relève en mode « never ever quit » pensant que, wow, la semelle accroche vraiment, vraiment, beaucoup. C’est la faute à ma foulée rasante et aux crampons du devant qui sortent agressivement sur le dehors de la semelle, servent de point d’accroche, d’encrage, de lame presque, et de renfort aussi, oui, pour protéger les orteils, sans doute. Je n’ai pas trop l’habitude. Bref, comme dirait ma fille, j’ai fait une sacrée galipette. Je me suis relevée et j’ai repris mes esprits. Je sentais bien que mes jambes tremblaient mais l’esprit de compétition et l’envie de finir avaient repris le dessus. Je me suis donc remise dedans et j’ai continué la descente. Après un passage un peu plus technique que les autres sur un sentier très accidenté et pierreux, oh surprise : Freddy Krueger m’attendait, les bras ouvert, les mains tendues. Le parcours passait d’un coup sur du sable. Un saut, une mauvaise réception, un coup de griffe et « craaaack » c’est la cheville. Un bruit de branche qui casse. Cette fois, je ne me relève pas. Et puis j’ai mal. Non ce n’est pas un cauchemar. Bilan : Une grosse grosse (grosse) entorse, un étirement des ligaments, une hémarthrose dans la cavité articulaire et un petit bout d’os fissuré. Ce qui donne 3 semaines de béquilles, 15 séances de kiné, un arrêt total pour 6 semaines et une interdiction de regarder des films d’horreur. Peppa Big Peppa Big viens à mon secooooooouuuuurs !!!!!

Salomon Speedcross 4 Nocturne GTX

Conclusion

Je confirme que la Speedcross 4 Nocturne GTX® à une adhérence de folie. Trop sans doute en ce qui me concerne. Car cette semelle et ses crampons très profonds sont à prendre au sérieux. C’est un combo de la mort, un renfort qui protège et vous encre dans le sol. Seulement voilà : il faut penser à bien lever les pieds. C’est ça la clé ! Une foulée rasante comme la mienne (faignasse va !) peut ainsi s’avérer catastrophique. Il faut donc dompter cette chaussure racée, se l’approprier, lentement. Sans quoi c’est la sanction, façon Freddy Krueger. Avec du sang. Elle est vraiment sans concession. Quand je vois des gens marcher avec des Speedcross dans la rue d’ailleurs, ça me rend folle. Quel ignominie ! Quelle manque de savoir vivre, quelle cruauté envers deux pauvres petites bêtes qui ne demandent qu’une chose, une seule : patauger dans la boue comme les enfants de Big Peppa et fendre la terre des terrains les plus gras comme Freddy tranche la chair ! La Speedcross 4 Nocturne GTX® est cependant, à mon avis, le compromis idéal pour les sorties sous la pluie et dans la neige, d’autant qu’elle est imperméable. Alors quand ça patauge sévère, quand il faut du « grip », de la nervosité, pensez à ma copine Peppa Big. Parce que c’est elle la reine. Peppa Big. La Speedcross 4 Nocturne GTX® aussi.

Salomon Speedcross 4 Nocturne GTX
Voilà, je ne le répèterai jamais assez, cette Speedcross 4 Nocturne GTX® est conçue pour celles et ceux qui sont expérimentés et visent la performance, la légèreté, un compagnon digne de leur esprit de conquête.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This