Sélectionner une page

La Liberty ISO est une Freedom ISO + renfort médio-pied + une tige très innovante.

Par la rédaction. Photos © Saucony, vidéos © Lacérations.

275g (H), 240g (F). Hauteur talon de 22 mm, hauteur avant-pied / métatarses de 18 mm et drop de 4 mm. 180€.

Saucony Liberty Iso
Saucony Liberty Iso
Saucony Liberty Iso

Nous avons reçu cette chaussure début avril et tourné ces images il y a déjà quelques semaines. La Saucony Liberty ISO est construite sur le même modèle Freedom ISO (180€ également) : une semelle intermédiaire en Everun, la nouvelle matière amortissante du fabricant américain du Massachussetts, près de Boston, mais surtout une tige tout à fait innovante comme vous pouvez le constater sur les photos.

Parce que nous ne faisons rien comme les autres, parce que nous vivons le running pour de vrai, avec passion, nous avons demandé à un de nos testeurs de nous livrer ses impressions sur la chaussure. Bien entendu, on vous invite à vous faire votre propre idée en magasin. Voilà quoi qu’on en dise un avis qui compte car le gars, Anthony, 34 ans, vaut quand même 38′ au 10 km. La chaussure lui allait donc comme un gant. Attention, retour de spécialiste qui a fait l’effort de vulgariser son propos. Admirez le travail.

Saucony Liberty Iso

Sur le système de laçage

« C’est la première fois que je vois ce système de laçage, à la fois chez Saucony mais aussi chez d’autres marques. A ma connaissance, ça n’existait pas avant. Au départ, je trouvais ça très joli c’est vrai, mais j’avais quand même quelques sérieux doutes sur l’efficacité mais aussi la fragilité de l’ensemble. J’ai l’habitude de bien envoyer et j’avais un peu peur de tout casser : ça me semblait trop fragile. Mais bon, non, finalement ça a très très bien fonctionné et c’est une vraie belle surprise. C’est super solide, ça ne fait pas mal et puis ça tient bien le pied. Je suis habitué à des chaussures plus “fermées” sur le dessus du pied, qui semblent mieux maintenir le pied à priori mais, au final, j’ai été très agréablement surpris par ce modèle. J’avoue, j’ai trouvé cette tige dans son ensemble vraiment très agréable, très efficace. Je termine en disant que le talon me plaît bien également car il maintient bien le pied tout en étant encore relativement souple. J’ai couru avec des chaussures bien plus rigides au talon qui elles me faisaient mal ».

Saucony Liberty Iso

Concernant la semelle intermédiaire

« Je privilégierais cette chaussure pour les entraînements ou les courses un peu plus longues, type semi ou marathon, où je ne vais donc pas chercher un chrono hyper rapide. J’ai en effet trouvé que la chaussure avait un très bon amorti, là-dessus je n’ai rien à redire, mais qu’elle pouvait toutefois parfois manquer d’un peu de dynamisme. Il faut dire que j’ai un profil très particulier : coureur léger, rapide et mes chaussures fétiches sont les Newton Distance Elite que je porte sur semi ou marathon et la Newton MV 3 que je porte sur des 10 km. Oui, je sais, c’est extrême comme exemple mais c’est exprès : je pousse le raisonnement jusqu’au bout. Ça serait donc mon seul et unique « reproche », vraiment.

C’est la raison pour laquelle j’utiliserais donc cette Liberty ISO que pour les courses un peu difficiles, celles où je vais avoir besoin d’un peu d’aide dans le maintien du pied et de la pureté de ma foulée sur la durée. Je veux parler de ces moments quand, par exemple, je ne peux plus courir en attaquant sur l’avant-pied / médio-pied parce que je suis fatigué, que j’ai les jambes lourdes, et que je suis contraint de me reposer avec le talon en attaque. Cette Liberty ISO est donc une chaussure qui donne une très belle sensation de sécurité mais on ne peut pas tout avoir et je crois qu’elle ne vous invite pas à aller très vite, plus vite, comme le font ses sœurs la Freedom ISO et la Kinvara. J’ajoute que sur longues distances, semi ou marathon, grâce à son insert en TPU, la chaussure peut vous aider à maintenir une foulée propre jusqu’au bout. C’est son grand avantage ».

Saucony Liberty Iso
Saucony Liberty Iso

« J’ai en effet ressenti une belle sensation de stabilité grâce au renfort en TPU. C’est lui, à mon avis, qui va vous bloquer pour les accélérations car il n’invite pas, à proprement parler, à accélérer. Il est en revanche parfait pour une vitesse constante, élevée ou pas, ce n’est pas tellement la question. Mais il n’est pas fait, je le répète, pour répondre avec dynamisme aux diverses accélérations. J’ajoute que lorsqu’on soulève la semelle, on se rend tout de suite compte de ce que je suis en train de dire : on peut voir la matière qui sert à l’amorti, l’Everun. On la retrouve aussi à l’extérieur : elle apparaît dans la semelle externe. Ça amène alors forcément des questions sur la solidité de cette semelle externe mais j’en parle plus loin. J’ajoute encore que cet amorti est doux, mais certainement pas mou. Ce n’est pas du chewing-gum ou de la guimauve Chamallows ! Loin de là. Je pense donc aussi que cette Saucony Liberty ISO est parfaite pour un Ironman ou un half-Ironman quand vous arrivez déjà bien fatigué et que vous avez justement besoin de ce maintien là pour vous mener au bout ».

Saucony Liberty Iso

Un mot sur la semelle externe

« D’abord, il faut bien avouer qu’elle est vraiment très belle ; mais d’une manière générale cette chaussure dans son ensemble est vraiment très esthétique. Concernant la résistance de la semelle, c’est sûr que vous êtes en présence d’un modèle de compétition, ou d’entraînement rapide, et que si vous la portez tous les jours, vous allez l’user rapidement. Rien ne me choque. La chaussure est légère, 275g pour le modèle homme, mais la Kinvara, à 213g, est encore plus légère. Question résistance, à mon avis les deux se valent.

Saucony Liberty Iso
Saucony Liberty Iso

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This