Sélectionner une page

Stimium est fournisseur officiel du marathon de Paris !

Par la rédaction. Photos Stimium.

Stimium – on vous en parlait déjà à la mi-septembre avec notamment l’interview de la responsable de la division sport Henriette Lopy-Leparoux – c’est la jeune marque (2016) de ce laboratoire pharmaceutique français, Biocodex. Nous avions totalement craqué pour elle tant ses produits nous avaient semblé bons, beaux et efficaces. Aujourd’hui, Stimium devient l’un des fournisseurs officiels du prochain marathon de Paris, le « Schneider Electric Marathon de Paris » très exactement et c’est plutôt de bonne augure pour la marque qui va désormais s’afficher auprès de mastodontes tels que BMW, Compex ou encore Tiger Balm. Bon, OK, ils n’ont pas encore de belles photos de running mais on peut légitimement penser que ça ne devrait plus trop tarder. En attendant, on vous a mis le triathlète Pierre Le Corre, 27 ans, un breton champion de France 2014 et 2015 mais également athlète français aux JO de 2016. Une pointure quoi. 

Stimium fournisseur officiel du marathon de Paris
Stimium fournisseur officiel du marathon de Paris
Stimium fournisseur officiel du marathon de Paris
Stimium fournisseur officiel du marathon de Paris
Stimium propose une gamme spécialement conçue pour la protection, l’endurance et la récupération des sportifs. Ces produits sont composés d’ingrédients de qualité et, d’après la marque, « reconnus pour leur action, comme le malate de citrulline par exemple, qui a fait l’objet d’études scientifiques indépendantes prouvant son efficacité dans le processus de récupération ». Bien bien. Aujourd’hui, la gamme Stimium compte 8 produits répondant aux besoins des coureurs à pied confirmés, ou pas, pour préparer leurs courses dans les meilleures conditions possibles. #onaime
Stimium fournisseur officiel du marathon de Paris

Souvenons-nous de ce que nous écrivions la dernière fois !

Ce n’est pas souvent qu’une marque de compléments alimentaires nous met dans un tel état : « Non seulement le goût et la texture de ces produits sont exceptionnels (ils ne fondent pas sous la chaleur, enfermés dans la poche de votre short ou tee-shirt) mais les effets, s’ils sont toujours difficiles à évaluer sur le terrain avec du ressenti pur, n’impactent absolument pas négativement la performance. Pas de maux de ventre donc, pas de sensation de bouche sèche, pas de besoin immédiat d’étancher sa soif et pas de mauvaise surprise dans le packaging ; tout est fait pour que la prise et l’assimilation de ces produits se passent sans encombre. Un coup de chapeau à cette marque française qui, à n’en pas douter, va performer dans le domaine des sports que nous apprécions tous. D’autant que dans sa communication, la marque prend le soin d’afficher un élan sport mais sain, zen et moderne. Autant dire qu’on est fan ».

Stimium fournisseur officiel du marathon de Paris
Stimium fournisseur officiel du marathon de Paris
Stimium fournisseur officiel du marathon de Paris
Stimium fournisseur officiel du marathon de Paris

Avant, pendant, après, repeat

Les différents produits de la gamme correspondent donc à un moment phare de toutes les phases d’entraînement, et c’est ce qui fait la force de la marque : de la préparation (produit Gainage, Récupération MC3, Antioxydant et Défenses Immunitaires) à la récupération (Récupération MC3, Régénération et Articulations), et même un complément aux barres et gels énergétiques dont on a l’habitude avec ses gommes à mâcher pendant l’effort : Boost et Pro-Energy. Aujourd’hui, voilà, c’est la p’tite news du jour : Stimium s’associe donc au Schneider Electric Marathon de Paris en tant que fournisseur officiel. Bravo Henriette Lopy-Leparoux, responsable de la division sport de Biocodex dont voici l’interview réalisée ce jour :

Stimium fournisseur officiel du marathon de Paris
Stimium fournisseur officiel du marathon de Paris

Propos recueillis par Gaël Couturier.

Running Café : Qu’est-ce que ce terme de « fournisseur officiel » veut dire exactement ?

Henriette Lopy-Leparoux : ça veut dire qu’on est au même titre que les BMW, Compex ou encore Tiger Balm, comme vous l’écrivez plus haut avec justesse dans votre article. Ça veut donc dire qu’on sera présent dans le salon du marathon expo et qu’on a la possibilité, si on le souhaite, d’être également présent sur le parcours. On y réfléchit. On veut juste trouver la bonne équation car on souhaite à la fois éviter les problèmes d’hygiène, si on distribue nos petites gommes à la main par exemple, et ne pas polluer l’environnement en multipliant les petits sachets plastique qu’on retrouvera ensuite partout par terre, y compris dans la Seine.

Running Café : Pourquoi avoir choisi de miser sur un événement aussi important que le marathon de Paris et non pas avoir plutôt décidé de vous associer plus localement à quelques autres évènements, plus petits, mais qui vous offriraient une visibilité plus étendue géographiquement en France ?

Henriette Lopy-Leparoux : Première chose : c’est un partenariat qui coûte en effet de l’argent mais ce n’est pas non plus un budget délirant par rapport à ce que j’aurais pu imaginer. Il faut bien comprendre qu’on est pas un partenaire officiel comme Asics ou comme Air France mais un fournisseur officiel. Ce qui veut dire, bien entendu, qu’on dépense moins d’argent et qu’on a aussi une visibilité moins forte. Elle se dessine aujourd’hui à être uniquement dans le village du marathon expo. Je pense aussi qu’avec le marathon de Paris, je touche autant de gens que si j’avais multiplié mes partenariats avec 15 événements de taille inférieure, partout en France, comme vous dites. Et puis, de toutes façons, ce rapprochement avec le marathon de Paris, cela ne veut pas dire qu’on se désengage de nos autres événements. Il faut bien comprendre que notre marque Stimium a vocation à être vendue de manière large, pas que dans les magasins dits   « spécialistes running ». Être au marathon de Paris, c’est la possibilité pour nous d’être davantage vus et reconnus avec force, d’un point de vue national mais aussi international, évidemment. Mais nous ne désinvestissons pas du tout la sphère locale où nous continuons à injecter de la visibilité sur des événements locaux. Deuxième chose : nous sommes une marque française et je suis vraiment ravi que les organisateurs du marathon de Paris nous permettent d’accéder à leur événement, qui est très prestigieux, comme vous le savez. C’était une belle opportunité, ils auraient pu faire appel à un mastodonte international de la nutrition, mais nous nous sommes positionnés et c’est, je crois, une belle rencontre pour tous les deux.

Running Café : Une question qui va vous faire plaisir, à n’en pas douter : donnez-nous quelques chiffres pour illustrer votre succès en 2017. L’année se termine, quel est le bilan ?

Henriette Lopy-Leparoux : Biocodex termine son année à + de 300 millions d’€ de chiffre d’affaire. L’activité Stimium fait fois trois par rapport à l’année passée, ce qui n’est pas compliqué me direz-vous vu que c’était l’année où nous démarrions. On arrive également à près de 500 points de vente aujourd’hui, tous circuits confondus, magasins de sport spécialisés ou pharmacies. Stimium n’est pas encore au « break even », c’est à dire à l’équilibre, et ça prendra certainement encore quelques années, mais on est dans une vraie dynamique car la marque trouve un public de plus en plus large.

Running Café : Oui mais sur ces 300 millions c’est quel % Stimium ?

Henriette Lopy-Leparoux : C’est un pourcentage très faible…

Running Café : Allez allez Henriette : c’est 0,3% ou c’est 3% ?

Henriette Lopy-Leparoux : Ah non ce n’est pas encore 3%… C’est moins que 3%, c’est clair.

Running Café : Bon, allez, j’arrête de vous embêter. En tant qu’ancienne manager chez 3 équipementiers, d’abord Reebok, puis New Balance, puis Mizuno, ça vous manque pas les chaussures, les vestes pour la pluie, les tee-shirt respirants…tout ça tout ça ?

Henriette Lopy-Leparoux : J’ai travaillé chez des équipementiers sportifs pendant près de 20 ans et je suis chez Biocodex depuis maintenant trois ans. Je trouve ça juste génial de pouvoir aujourd’hui continuer à exister dans ce secteur économique du sport, à travers une autre façon d’entrevoir les choses. Ce nouveau secteur d’activité, il rejoint aussi quelque chose de personnel. Je me suis en effet toujours passionnée pour la diététique et les compléments alimentaires. Je ne sais pas si c’est parce que je suis une femme, peut-être, et que j’ai eu, comme beaucoup, à gérer des problèmes de poids ainsi que plusieurs grossesses, mais la transition entre ces deux métiers s’est faite facilement. Après m’être occupée de convaincre les sportifs qu’il fallait courir avec la bonne paire de chaussures pour éviter les problèmes de dos et les problèmes articulaires, j’ai le sentiment d’avoir la même démarche mais au niveau des cellules du corps qui constituent les muscles et les tendons. Je pense que c’est une évolution tout à fait cohérente. Non ?

Running Café : Ah mais si, si, tout à fait ! Elle est forte cette Henriette Lopy-Leparoux quand même. Bon, ben…bonne année alors !

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This