Sélectionner une page

Quand le responsable marketing de Strava court un 100 miles + beer avant d’aller au bureau

Par la rédaction. Photos Strava.

Strava vient de nous faire parvenir des slides avec les résultats d’une étude consommateurs qui mêle des données France et monde. Outre le fait que ces infos sont bien entendu à prendre avec des pincettes étant donné que c’est Strava et Strava seul qui s’exprime – personne n’a été vérifier quoi que ce soit – on s’est amusé à relever les incohérences de cette opération de promo. On était parti sur un autre sujet mais, vraiment, on a pas su résister à l’appel de la blague. Du coup, on a décidé de vous proposer un quizz. Go !

Strava : le Quizz dont vous êtes le héros
Strava : le Quizz dont vous êtes le héros

On démarre soft

Les deux slides précédents représentent les données hommes (en rouge) et les données femmes (en bleu) pour la France. À priori, pas de mauvaise surprise. Ça semble cohérent.

La question : Pourquoi les hommes courent-ils plus vite, plus longtemps et sur des parcours plus accidentés que les femmes ?

La réponse : Question piège ! Il n’y a pas de réponse plus intelligente qu’une autre. On continue.

Strava : le Quizz dont vous êtes le héros
Strava : le Quizz dont vous êtes le héros

Le segment le plus populaire de France est à….Lyon !

Il a été tenté en 2017 presque plus de la moitié de fois que le segment suivant en terme de popularité qui, lui, se trouve à Paris, la ville la plus Strava-active de France.

La question : l’intitulé du titre de la catégorie en haut à droite du slide 4 (celui en vert Hulk) n’est visiblement pas bon. Si ?

La réponse : Non. Nous n’avons pas demandé à Strava mais, à priori, comme ça, à vue de nez, il devrait plutôt être : vitesses moyennes de déplacement les plus élevées.

Strava : le Quizz dont vous êtes le héros

Les français sont parmi les plus sportifs du monde !

Du moins les parisiens. C’est ce que nous dit ce slide. Paris est même passé devant New-York. Sauf erreur de Strava (ça serait étonnant mais on est pas à l’abri…) c’est un petit peu la classe quand même. Cocorico ! Autre bonne nouvelle, toujours selon Strava donc attention, c’est la multiplication des déplacements pour se rendre sur son lieu de travail (et en revenir). Ils auraient augmenté de 51%. C’est juste énorme ! Oui, mais de quoi parle-t-on en fait ?

La question : le 51% des déplacements à pied est-il réalisé à 43% par des gens et à 8% par des chiens tous inscrits sur Strava ? Et quelle race de chien ?

La réponse : Exit les chiens. Et peu importe la race. Le bug c’est sans doute que ces 51% correspondent aux déplacement à pied + à vélo, et pas seulement à pied. Ce qui voudrait dire (d’après les 43% suivants) qu’il y a beaucoup plus de nouveaux coureurs que de nouveaux cyclistes. Bon bon, mais tout ça c’est au conditionnel. Car là franchement, on ne sait pas trop ce qu’a voulu dire le gars de Strava. On poursuit. Ça va se corser vous allez voir, on devrait rigoler.

Strava : le Quizz dont vous êtes le héros

Les parisiens plus forts que les New-yorkais

Passons sur les chiffres concernant les cyclistes mais notons tout de même qu’ils sont plus de trois fois plus nombreux à se rendre au boulot à vélo que les coureurs à pied (en courant). Pour ce qui est des déplacements à pied – en courant toujours – il est (très) intéressant de noter que ces chiffres ne concernent donc que 9595 personnes/coureurs sur toute la France. Au final, sur près de 67 millions d’individus qui composent notre beau pays, ça fait pas grand monde qui va bosser en courant (ou qui le dit à Strava). Ce qui remet quand même un peu en question le slide d’avant, plaçant Paris dans la 3ème ville au monde qui rassemble le plus d’adeptes du déplacement au travail à pied.

La question : S’il n’y a que  9595 coureurs qui vont au boulot en courant et que Paris est la 3ème ville au monde qui rassemble « le plus d’adeptes du déplacement au travail à pied », devant new-York, combien de new-yorkais alors vont travailler en courant ?

La réponse : Si on considère, selon de récentes études démographiques que la population de Paris intra-muros est d’environs 2,2 millions et que celle de New-York est d’environs 8,5 millions, on peut dire que, d’après Strava (boîte Californienne) ces ricains de la côte Est sont , en fait, une belle brochette de gros fainéants.

Strava : le Quizz dont vous êtes le héros

Le conseil à ne PAS suivre

On finit en beauté avec ce slide miracle.

La question : Il est intéressant à…80%. 4/5 des conseils sont à suivre mais un, et un seul, est totalement bidon. Lequel ?

La réponse : Celui en bas à gauche. En effet, ce n’est pas parce que « 43% des athlètes qui s’entraînent chaque semaine sont du matin » que vous devriez faire la même chose pour progresser. 43% des athlètes qui s’entraînent chaque semaine sont du matin. Bon, très bien. Et après ? Non mais qu’est-ce que ça prouve franchement ??? Rien…

Strava : le Quizz dont vous êtes le héros

Deuxième partie du Quizz maintenant : après la France, l’international !

Strava : le Quizz dont vous êtes le héros

Gâteaux gâteaux !!!

Pour ceux qui ne comprennent pas l’intitulé du sous-titre, voici une petite explication : ce que le traducteur de Strava veut dire c’est que dans le titre de l’activité enregistré sur Strava, au lieu de mettre « entraînement semi-marathon » ou  « sortie allure seuil » ou encore « course de fin d’année », il arrive souvent que les gens écrivent des choses en rapport avec leurs friandises ou leurs repas à venir. C’est plus clair comme ça.

La question : cette sélection est-elle plutôt américaine ou française ?

La réponse : Américaine ! Vous en avez déjà vu beaucoup de coureurs français qui rêvent de « tartes » ???? On rêve de gâteaux, oui, plein de gâteaux dans leur ensemble, à la limite de la « pâtisserie » mais pas de tartes. En anglais « tart », ou    « pie », veut littéralement dire tarte, en effet, mais on sait bien aussi que dans la culture américaine, la tarte, autrement la « pie », tient une place à part. Ils font des pies à toutes les sauces ! Chez nous, on dit donc plutôt pâtisserie, ou gâteaux.

Strava : le Quizz dont vous êtes le héros

Yoann Stuck

Les « kudos » ce sont les félicitations. Une fois de plus, c’est en anglais. Mais ça fonctionne. Le problème n’est pas là. Certes, Yoann Stuck a participé au championnat de France du 100 km. Lequel ? Le dernier en date. Il a eu lieu à Cléder le 9 septembre dernier.

La question : quel était son chrono (pour de vrai) ?

La réponse : 7h39’23 »…et non pas 7h33’42 » comme l’annonce Strava. Il sort d’où ce chrono franchement ??? C’est la boulette… Et on connaît un gentil bucheron qui va pas être content.

Strava : le Quizz dont vous êtes le héros
Strava : le Quizz dont vous êtes le héros

Les Allemands c’est pas des cariocas !

Le sujet est pour le moins intéressant : quels sont les créneaux horaires les plus populaires des entrainements à travers le monde. Avouez que c’est une bonne question. Seulement voilà. Dans la présentation reçue, il y a les deux slides ci-dessus. Et les réponses dans les deux slides, pour la même question donc, ne sont pas les mêmes. Bizarre non ?

La question : lequel est le bon ?

La réponse : Aucun des deux ! Il faut en effet mixer les réponses pour obtenir le vrai. Explications. Que les Américains préfèrent s’entraîner tôt le matin, à 7h dans un cas, à 8h de l’autre ne nous surprend pas mais à choisir nous pensons que le créneau 7h est le bon. Pourquoi ? Parce qu’ils arrivent généralement tôt au bureau, vers 8h. Pour le Royaume-Unis, dans les deux cas Strava nous dit 9h. Très bien. Pourquoi pas. Pour la France, soit c’est 9h soit c’est 8h. Mouais…nous n’avons pas la réponse. Même chose pour les espagnols avec quand même une préférence pour le graphique qui indique 8h. Dans le sud de l’Espagne il fait souvent très chaud et les espagnoles doivent donc, selon nous, préférer s’entraîner aux aurores. Pour l’Allemagne comme pour le Brésil alors là c’est le grand écart : un coup c’est le matin (7h pour le Brésil, 10h pour l’Allemagne), un coup c’est le soir (17h pour l’Allemagne, 18h pour le Brésil). Que choisir ? On imagine facilement que les brésiliens préfèrent eux aussi s’entraîner à la fraiche, avant que la chaleur ne monte. Allez, on dit 7h pour les Carioca ! Pour l’Allemagne, on va dire le contraire : 17h. Les Allemands sont comme les Américains, ils se lèvent tôt, arrivent tôt au bureau et en repartent tôt donc il est probable qu’ils peuvent s’entraîner dès 17h tandis qu’à 10h du matin…ben non, ils sont déjà au boulot.

Strava : le Quizz dont vous êtes le héros
Strava : le Quizz dont vous êtes le héros

Ces deux dernier slides ont l’air sensé. Les infos ne sont ni contradictoires, ni incomplètes ni à l’envers. Ça tient la route !

La question : le sont-ils vraiment ?

La réponse : Allez, cherchez…

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This