Sélectionner une page

Move your body baby !

Par Giulia Abbruzzese. Photos Garmin, Polar.

Voici les résultats du premier test d’une série que nous réalisons sur les bracelets de fitness, des petits bracelets qui enregistrent vos moindres mouvements la journée et la nuit, comptent vos pas, vous signalent quand vous n’en faîtes pas assez (debout, allez marcher, arrêtez de travailler !) et récapitulent tous vos efforts sur 24h, sans oublier de vous délivrer les messages de votre téléphone (sms, Whatsapp, Messenger, email…) et de vous donner la bonne nouvelle du jour : le nombre de calories que vous avez brûlé.

Garmin est une marque réputée dans les montres cardio GPS, il était donc normal que nous commencions par elle, d’autant que le Vívosmart® 3 que nous avons eu entre les mains emporte un lecteur optique de la fréquence cardiaque au poignet. Suivront Polar, iFit d’Icon Health & Fitness, les heureux propriétaires d’Altra, la marque de chaussures, et sans doute Under Armour.

Descriptif du Garmin Vívosmart® 3

C’est à la suite de plusieurs tests de montres GPS de chez Garmin, moi qui ne jurais avant que par Suunto, que je me suis demandée ce que pouvait bien valoir leurs petits bracelets de fitness ma foi très jolis. En ce qui concerne ce Vívosmart® 3, sortie officiellement en février 2016 aux USA, il ne propose pas de GPS, contrairement à son grand frère, le Vívosmart® HR+ capable lui de mesurer et d’enregistrer en théorie avec plus de précision votre distance pendant vos sorties de course à pied (199,99€ pour le coup). Mais par rapport à lui, Vívosmart® 3 est plus léger (de 10g !) et plutôt mince – comme moi, comme vous – 20 ou 21g selon la taille. Il y en a deux : 18.5 mm de large et 9,8 mm d’épaisseur. Voici les longueurs de bracelets : 197 mm et 223 mm (circonférence 122-188 mm et 148-215 mm). Une plume qui se laisse oublier au poignet une fois portée 24/24h donc. C’est un peu comme les autres bracelets de tout type qu’on a encore vus cet été sur les plages : il y a ceux qui peuvent dormir avec, et ceux qui ne supportent rien. C’est une question de goût car le design Vívosmart® 3 est sobre et efficace, et le matériau plastique utilisé est de bonne facture, comme pour le reste des produits Garmin, et n’irrite pas.

Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?
Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?
Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?

La lecture optique de la fréquence cardiaque est très fiable

Notez que le bracelet n’est pas interchangeable. Il vaut donc mieux passer l’essayer en boutique car une fois choisi, vous ne pourrez plus le changer, ni lui ni sa couleur. Pour la lecture optique de la fréquence cardiaque donc, permettez-moi un conseil : bien serrer le bracelet (y’en a qui n’aiment pas ça…sans vous couper la circulation hein…) et ne pas le coller sur l’os du poignet. Moins la lumière passe entre votre peau et le bracelet et plus le lecteur est éloigné de l’os, mieux le fitness tracker à lecture optique au poignet va fonctionner. Ce bracelet est livré avec un petit chargeur bien pratique qui est non seulement très simple à mettre en place via une petite pince mais qui tient également très bien en place (nous verrons au fil des tests des différents produits et marques que ce n’est pas malheureusement pas toujours le cas). Le chargeur sert par la même occasion à connecter le bracelet à l’ordinateur pour exporter vos mesures ou, à l’inverse, télécharger les dernières mises à jours. Mais vous pouvez aussi plus simplement utiliser la fonction Bluetooth.

Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?
Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?
Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?

L’affichage remis en question

L’affichage (9,6 mm x 19,2 mm) est sensé apparaître lorsque vous réalisez un mouvement du poignet. Toutefois, cette interaction est un peu difficile à comprendre et à maîtriser. J’ai ainsi passé quelques temps à comprendre dans quel sens je devais bouger mon bras et mon poignet pour qu’il me réponde…au doigts et à l’oeil. Parfois ça marche, parfois ça ne marche pas. Allez comprendre. Et puis quand ça m’énervait trop, je terminais généralement par utiliser mon doigt pour appuyer deux fois directement sur l’écran tactile afin de pouvoir le visualiser. Après coup, et après avoir paramétré l’engin directement sur l’application Garmin Connect, j’évitais de chercher à m’en servir et ne l’utilisait que comme enregistreur, et non lecteur.

L’interface est basée sur des petits widgets préchargés qui fournissent toutes les informations en un coup d’œil. Vous pouvez faire défiler ces widgets avec un doigt grâce à l’écran tactile (une fois allumé, il fonctionne plutôt bien). Certains widgets exigent toutefois que le smartphone soit allumé – ce qui est quand même plutôt toujours le cas…sauf quand vous n’avez pas votre téléphone à portée de main ou qu’il est éteint bien entendu (vous courez, vous nagez, vous êtes dans l’avion, etc…). Pour ajouter ou supprimer des widgets, rien de plus simple : il suffit là encore d’utiliser l’application Garmin Connect. Notez que l’interface avec le téléphone fonctionne très bien. C’est ce que l’on est désormais en droit d’attendre avec un tel objet, c’est vrai. Vous pouvez ainsi recevoir facilement vos SMS et autres messages Whatsapp sur votre Vívosmart® 3. Enfin dernier point qui peut vous intéresser : si l’appareil est résistant à l’eau (pour nager pas pour faire de la plongée bouteille à 30 m), il n’est pas un outil pour prendre des mesures dans l’eau (rythme cardiaque, distance, vitesse…).

Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?
Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?
Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?

Des fonctions bien utiles

Le Vívosmart® 3 offre des tas de fonctionnalités utiles, et somme toute classiques, pour suivre sa forme : heure, réveil, chronomètre, fréquence cardiaque au poignet (ah, ça c’est totalement génial!), altimètre (barométrique bien entendu puisqu’il n’y a pas de GPS), météo, analyse du sommeil, les calories brûlées, ou encore le nombres de marches que vous avez montées. A titre d’exemple, j’ai bien aimé que dans la surveillance de mon sommeil, mon Vívosmart® soit capable de comptabiliser mes heures de sommeil profond et mes heures de sommeil plus léger, « agité » comme dit Garmin. Et là encore, rien à faire de particulier, le Vívosmart® 3 devine quand vous vous allongez et partez rencontrer Morphée.

Pour l’altimètre barométrique (il mesure la pression atmosphérique), juste un mot : ça fonctionne donc aussi à l’intérieur (bon point) mais ça me semble quand même reposer sur un système qui peut faire des erreur : lorsque le bracelet reconnaît que vous montez verticalement en même temps que vous avancez horizontalement, il considère que vous grimpez automatiquement des escaliers. Mouais… D’autant qu’on ne peut pas le calibrer. Au final, on se retrouve parfois avec plus de marches gravies (et de calories brûlées) que la réalité. Mais dans ce sens-là, ça fait toujours plaisir n’est-ce pas. Conclusion, et c’est un point important à prendre en compte avec ce genre de petit bracelet : étant donné ses faibles marges d’erreur – elles sont faibles mais elles sont là – il est davantage là pour vous indiquer une tendance plutôt que des mesures ultra précises. Pour des mesures ultra précises, investissez dans une de ces grosses montres GPS à plusieurs centaines d’euros. Point.

Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?
Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?
Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?

Stressé moiiiii ? Jamais ! Jamais.

D’abord, je réponds à deux questions que je me suis moi-même posé en allant sur le descriptif du produit sur buy.garmin.com/fr, le site français de la marque. Que peuvent bien vouloir dire TrueUp™ et Move IQ™ , deux fonctions de suivi des activités de votre fitness tracker ? La première permet de réunir sur un seul objet, votre fitness tracker par exemple mais pas uniquement, toutes les infos enregistrées sur la journée. Vous utilisez votre Forerunner pour aller courir ou nager entre midi et deux, mais l’échangez illico contre votre Vívosmart® 3 quand vous rentrez au bureau et préférez donc avoir l’ensemble de vos données sur ce fitness tracker ? Et bien c’est possible, voilà ! Quant à la fonction Move IQ™, elle permet simplement de présenter un résumé de vos activités de manière plus lisible sur l’application Garmin Connect. Le bracelet reconnaît quelles sont les activités que vous avez réalisées, les classe par activités et les distingue clairement sur les éléments de lecture de l’application, comme les graphiques par exemple.

Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?
Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?
Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?

L’analyse de notre niveau de stress m’a quant à elle totalement bluffée. Elle découle bien entendu de l’analyse de votre fréquence cardiaque au poignet, mesure qui est prise en permanence par votre fitness tracker. Votre niveau de stress peut aller de 0 à 100 et s’affiche sur une échelle de quatre barres verticales.

De 0 à 25 : vous êtes bien reposé.
De 26 à 50 : vous êtes en situation de stress modéré – méfiez-vous !
De 51 à 75 : le stress augment dangereusement, lâchez tout !

Et si vous êtes entre 76 à 100 alors là, appelez les pompier, filez votre démission au boulot, allongez-vous ou bien, mieux, allez faire un jogging. Vous en avez besoin. C’est votre Vívosmart® 3 qui vous le dit.

J’ai beaucoup aimé connaître mon niveau de stress en permanence et prendre conscience de quand exactement ma fréquence cardiaque était supérieure à la normale. Cela m’a permis de repérer des moments clés de mon humble existence de femme fatale. Quand au boulot mon Vívosmart® 3 me disait « attention cocotte tu vas nous faire une syncope », hop, direct j’allais voir mon patron pour lui demander une augmentation. Ça marche ça marche pas, ça…après, c’est chacun pour soi les filles. Bon, et avec une touche sur l’écran, vous pouvez suivre l’évolution de votre stress sur la dernière heure qui s’est écoulée. Rassurant ! Bien entendu, vous pouvez aussi vérifier dans le détail sur l’application du téléphone que vous avez frisé la crise cardiaque et le montrer, preuve à l’appui, à votre boss. Blague à part, c’est une fonction plus utile qu’il n’y paraît et qui fonctionne efficacement. Parce que Garmin a plus d’un tour dans son sac, le Vívosmart® 3 vous propose dans le cas d’une trop grosse montéede stress de faire des exercices de relaxation à base de grandes bouffées d’oxygène. Inspirez 4 secondes, expirez 4 secondes. Inspirez 4 secondes, expirez 4 secondes. Inspirez 4 secondes, expirez 4 secondes. Et ça marche ! Libre à vous de configurer la durée de ces petits exercices de relaxation.

Je termine avec la fonction « intensity minutes ». J’ai trouvé ça plutôt rigolo et bien foutu pour me donner un coup de boost. Il s’agit d’un calcul du Vívosmart® 3 sur les moments où vous vous êtes le plus bougé sur toute la semaine. Pour qu’un score soit pris en compte, vous devez vous être bien agité la moelle épinière (ce que vous faîtes le soir venu dans votre chambre la lumière éteinte ne nous regarde pas!) pendant au moins 150 minutes au total sur la semaine. 150 minutes étant le minimum recommandé par certaines organisations de santé publique. La petite icône associée est un chronomètre avec trois petites barres de « vitesse » à sa gauche. Là encore c’est tout simple mais (1) il fallait y penser et (2) ça fonctionne très bien.

Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?
Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?
Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?

Quant au mode course à pied

Il intervient au même titre que les modes marche, cardio ou entraînement fitness. Ici encore, l’application va être extrêmement intéressante pour paramétrer votre Vívosmart® 3 et voir apparaître des indications comme chrono, distance, calories, fréquence cardiaque, tours ou zone de fréquence cardiaque. Sans GPS, c’est à vous de lui indiquer la longueur de vos pas quand vous courez pour plus de précision. C’est en effet toujours plus précis que de le laisser le fitness tracker la calculer tout seul grâce à son accéléromètre interne, même si cet accéléromètre est de très bonne qualité. J’ai essayé de comparer des mêmes parcours en portant une montre GPS et ce bracelet. Résultat : des résultats très proches. Preuve que l’accéléromètre du Vívosmart® 3 est très très fiable.

Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?
Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?
Garmin Vivosmart® 3 : l'anti stress ?

Dernière caractéristique pour ceux qui aiment se prendre au sérieux

C’est la présence d’un indicateur de votre VO2max, habituellement disponible seulement sur les montres GPS et cardio haut de gamme. Ne vous emballez pas : cette mesure est idéalement mesurée en laboratoire car elle est très difficile à obtenir, et il est donc peu probable que votre petit Vívosmart® 3 soit capable de la déceler avec précision. Pour mémoire, la VO2max est la quantité maximale d’oxygène que votre organisme peut utiliser par unité de temps. A ne pas confondre avec la VMA, la Vitesse Maximale Aérobie. La VMA, c’est la vitesse de course minimale où vous atteignez votre VO2 max. A quoi ça sert de connaître sa VO2max ? À rien quand on est pas athlète élite, si ce n’est de frimer devant ses copains voire essayer de l’améliorer à travers des exercices répétés qui vous font aller, en gros, à 95% de votre VO2max sur des petites distances et durées (2 à 6 min). Mais là, c’est mieux de consulter un entraîneur.

Quant aux petites fonctions qui peuvent sembler descendre tout droit de l’Inspecteur gadget mais qui dans le fond s’avèrent bien plus utile qu’on le croit : les fonctions trouver son téléphone, trouver sa montre et ce que Garmin appelle « objectif automatique » et qui est une manière de vous fixer un objectif à réaliser, exprimé en nombre de pas par jour.

Question durée de vie, j’ai constaté que la batterie tenait facilement 4-5 jours à partir du moment où je ne passais pas mon temps à lui demander 36 choses en même temps avec mon doigt constamment collé dessus.

Conclusion

Le Vívosmart® 3, c’est donc pour moi l’idéal pour celles et ceux qui ne veulent pas avoir à porter leur montre GPS haut de gamme en permanence au poignet. Il est fin, discret et fait le boulot en analysant les bonnes données qui vous permettent de surveiller votre cœur et votre dose de stress. Ce fitness tracker peut aussi remplacer un temps cette grosse montre GPS à 600€ que vous avez eux à Noël dernier (je le redis son accéléromètre c’est du haut de gamme) mais il ne peut bien entendu pas rivaliser à 100% avec elle. Voici donc un top produit pour rester à l’écoute de son corps, de sa forme (et mettre la pression à son boss les jours où ça va pas) mais aussi pouvoir rentrer dans l’application Garmin Connect dans laquelle sont peut-être déjà branchés vos copains/copines. Auquel cas, Garmin Connect fonctionne presque comme Strava et permet donc de voir ce que les uns et les autres font.

Points positifs : la lecture de fréquence cardiaque au poignet, l’accéléromètre qui fait oublier l’absence de GPS, la connectivité à l’appli Garmin Connect qui est elle aussi très bien pensée.

Points négatifs : l’affichage pas toujours fiable quand vous bougez le poignet.

Vívosmart® 3 : 149,99€.

 

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This